20 photos pour résumer la vie et les passions d’Elizabeth II, à cheval des siècles

Les britanniques sont orphelins depuis que la reine Elizabeth II s'est éteinte ce jeudi 8 septembre à l'âge de 96 ans. La reine d'Angleterre avait accédé très tôt au trône, à 25 ans, et croisé depuis les plus grands de ce monde. La rédaction retrace les faits les plus marquants et insolites de son incroyable vie en images.

Sommaire

    • L’enfance de la princesse Elizabeth
    • Les princesses jouent au théâtre
    • La jeune Elizabeth, engagée dans les forces armées
    • Son dévouement à la couronne
    • Mariage de la princesse Elizabeth et Philip Mountbatten
    • Le couronnement de la reine
    • Winston Churchill, son mentor
    • Elizabeth II et les stars
    • Une passion pour les chiens
    • Fascinée pas les chevaux
    • Une longue amitié avec Nelson Mandela
    • Des funérailles nationales pour la princesse Diana
    • Kate Middleton, une roturière dans la « Firme »
    • Le secret derrière ses codes vestimentaires !
    • Elizabeth II et l’ex-chef de l’IRA, une poignée de main au-delà du symbole
    • L’arrivée mythique d’Elizabeth II aux JO de Londres
    • Le Prince Harry, Meghan Markle et le Megxit
    • Les commémorations sur les plages de Normandie et les présidents français
    • Sa toute dernière apparition publique

L’enfance de la princesse Elizabeth

Elizabeth Alexandra Mary est le premier enfant du prince Albert, duc d’York (futur George VI) et de son épouse, Elizabeth Bowes-Lyon. Ses proches la surnomment « Lilibet ». La reine Elizabeth a une sœur, Margaret, de quatre ans sa cadette. Les deux princesses sont éduquées à domicile par leur mère et leur gouvernante Marion Crawford. Cette dernière, publie un livre en 1950 sur l’enfance d’Élizabeth et de Margaret, intitulé « The Little Princesses » (Les Petites Princesses en français). Elle décrit Elizabeth comme une fille disciplinée avec le sens des responsabilités. D’autres témoins corroborent ces observations comme Winston Churchill qui écrit au sujet d’Élizabeth alors qu’elle n’a que deux ans : « Elle a un air d’autorité et de réflexion époustouflant pour un enfant ».

Les princesses jouent au théâtre

La princesse Elizabeth et sa sœur joue chaque année dans des pantomimes. Sur la première photo, on peut voir Elizabeth au milieu à gauche et sa sœur Margaret au milieu à droite dans la pièce « Old Mother Red Riding Boots » en 1944. Su la photo de droite, Elizabeth (à gauche) et sa sœur Margaret (à droite) jouent dans la pièce de « Cendrillon » en 1941. D’ailleurs, en 1940 Elizabeth organise un pantomime à Noël pour soutenir le Queen’s Wool Fund, qui achète de la laine pour tricoter des habits militaires.

La jeune Elizabeth, engagée dans les forces armées

Profondément marquée par les bombardements tout près du château de Windsor, la jeune femme de 19 ans rejoint alors l’Auxiliary Territorial Service, la branche féminine de la British Army. Elle qui n’avait encore jamais pu grimper dans un taxi ou un bus londonien, passe son permis de conduire, apprend à lire des cartes et à se salir les mains. En 1945, Elizabeth s’engage et devient la première femme de la famille royale à servir dans les forces armées.

Son dévouement à la couronne

A 21 ans, la princesse Elizabeth réalise sa première tournée africaine, on est alors en 1947. A son arrivée au Cap en Afrique du sud, elle prononce un discours radiophonique dans lequel elle s’engage envers le Commonwealth :  « Je déclare devant vous tous que ma vie entière, qu’elle soit longue ou courte, sera consacrée à votre service. »

Mariage de la princesse Elizabeth et de Philip Mountbatten

Elizabeth rencontre son cousin le prince Philip de Grèce et de Danemark (de cinq ans son aîné), en 1934, alors qu’elle n’a que treize ans. Elle déclare qu’elle est tombée amoureuse de Philip à ce moment-là, lui qui n’en a que dix-huit. Ils échangent des lettres et annoncent officiellement leurs fiançailles le

Le couronnement de la reine

Le 2 juin 1953, Elizabeth II est couronnée à 26 ans à l’abbaye de Westminster, 16 mois après être devenue reine, à la mort de son père.  En tant que nouveau monarque, elle s’installe au palais de Buckingham. Signe des temps, cet évènement fut le premier à être diffusé internationalement à la télévision.

Winston Churchill, son mentor

Winston Churchill fut d’abord Premier Ministre sous George VI, le père d »Elizabeth II. Lorsque la reine accède au trône, c’est lui qui la forme. Elle lui en sera reconnaissante toute sa vie. Elle lui offre de nombreux privilèges comme l’anoblissement ou l’entrée dans l’ordre de la Jarretière (le plus élevé des ordres de la chevalerie britannique). À sa mort, la souveraine est dévastée et lui organise des funérailles nationales.

Elizabeth II et les stars

Durant son règne, la reine a rencontré des célébrités du monde entier. Sur la photo de gauche elle serre la main de Marilyn Monroe (actrice américaine) en 1956. Elles avaient toutes les deux le même âge, trente ans, ce jour-là. Sur la photo de droite, l’actrice américaine Angeline Jolie reçoit les insignes de Dame Commandeur honoraire de l’Ordre très distingué de Saint-Michel et Saint-Georges par la reine Elizabeth II au palais de Buckingham à Londres en 2014.

Une passion pour les chiens

Sur la photo de gauche, la reine Elizabeth II est photographiée en 1973 sur l’herbe avec ses corgis à Virginia Water alors qu’elle suit une compétition à laquelle le prince Philip participe, le Royal Windsor Horse Show. Au cours de son règne, la reine a possédé plus de trente Welsh Corgis, un chien originaire du Pays de Galles, dont beaucoup sont des descendants directs de Susan, qui lui a été offerte par ses parents pour son 18e anniversaire en 1944 (photo de droite) et qui était si aimée qu’elle a accompagné la princesse Elizabeth lors de son voyage de noces.

Fascinée par les chevaux

La reine d’Angleterre a toujours été fascinée par les chevaux, tant qu’elle a son propre poney dès l’âge de quatre ans. . Une passion qu’elle partageait avec sa fille Anne, sa petite-fille Zara Philips et Lord Porchester avec qui elle arpente les écuries de ses haras. Elle est connue pour suivre assidument les courses de ses champions dont elle fait l’élevage, qui lui valent de remporter plusieurs courses, dont le Prix de Diane en 1974. Ici, en 1982, elle propose une balade à cheval au président américain, Ronald Reagan, qui troque sa tenue de cow-boy habituelle pour celle, plus appropriée, de la monte anglaise.

Une longue amitié avec Nelson Mandela

Le président sud-africain Nelson Mandela en compagnie de la reine Elizabeth II à son arrivée au palais de Buckingham, pour un banquet d’État en son honneur en 1996. Tous les deux « s’appelaient souvent au téléphone et s’appelaient par leur prénom respectifs en signe de respect mutuel et d’affection » selon les proches du héros de la lutte contre l’apartheid.

Des funérailles nationales pour la princesse Diana

Décédée tragiquement dans un accident de voiture avec son amant Dodi Al Fayed dans le tunnel de l’Alma à Paris en 1997 , les funérailles de la princesse Diana ont eu lieu à l’Abbaye de Westminster à Londres. Lord Spencer, le frère de Diana suggère des obsèques privées, ce qui plaît à la reine mais le Premier Ministre Tony Blair, mesurant l’émotion populaire nationale et mondiale, les convainc d’organiser des funérailles nationales. Lord Spencer prononcera un discours critiquant la famille royale et la presse pour le traitement infligé à sa soeur : « C’est un point à retenir que de toutes les ironies au sujet de Diana, peut-être la plus grande était celle-ci – une fille du nom de l’ancienne déesse de la chasse était, en fin de compte, la personne la plus chassée de l’ère moderne », déclare-t-il.

Kate Middleton, une roturière dans la « Firme »

En 2011, le prince William épouse Kate Middleton à l’Abbaye de Westminster, à Londres. L’évènement est suivi par des millions de téléspectateurs dans le monde. Le prince William et son épouse s’inclinent devant la reine qui a consenti, comme la loi l’exige pour les membres de la famille royale, à William d’épouser une roturière.

Le secret derrière ses codes vestimentaires !

Saviez-vous pourquoi la reine portait des chapeaux et des couleurs vives ? Dans son livre « Our Queen », le biographe Robert Hardman, explique que la monarque britannique arbore ces ensembles colorés pour ne pas échapper à la surveillance de son service de sécurité surtout lorsqu’elle est au milieu d’une foule. Et les chapeaux ? Comme vous pouvez le remarquer sur les photos de la famille royale, la reine n’est la seule à en porter. Toutes les femmes portent des chapeaux, c’est également un souci d’étiquette.

Lire aussi

• Après 70 ans de règne, Queen Elizabeth II s’est éteinte à 96 ans08
• Vues du monde : une reine inoxydable, #metoopay au UK et des femmes à la tête du Chili

Elizabeth II et l’ex-chef de l’IRA, une poignée de main au-delà du symbole

Martin McGuinness a été l’un des dirigeants de l’IRA (armée républicaine irlandaise) qui a combattu la domination britannique en Ulster entre 1968 et 1998, avec des violences ayant fait 3.500 morts. Cette rencontre survient trente-trois ans après la mort de Lord Mountbatten. Le cousin de la reine avait été tué dans un attentat en 1979, revendiqué par l’IRA alors dirigée par Martin McGuinness. La poignée de main entre Martin McGuinness et la reine d’Angleterre symbolise la paix entre l’Irlande et l’Angleterre.

L’arrivée mythique d’Elizabeth II aux JO de Londres

Elizabeth n’a jamais manqué d’humour. Néanmoins la monarque a surpris tout le monde en apparaissant au côtés de Daniel Craig (James Bond) lors de la cérémonie des Jeux Olympiques de Londres en 2012. Se retrouvant à Buckingham Palace, ils prennent un hélicoptère pour sauter en parachute au-dessus du stade de la cérémonie d’ouverture et apparaître, ovationnés, sur les gradins. Une cascade plus vraie que nature, assurée par des doublures !

Les commémorations sur les plages de Normandie et les présidents français

La souveraine britannique s’est rendue plusieurs fois aux cérémonies de commémoration du Débarquement sur les plages normandes. En 2004, elle est aux côtés du président Jacques Chirac, célèbre Outre-Manche pour ses nombreuses entorses au protocole.

Le Prince Harry, Meghan Markle et le Megxit

Meghan Markle actrice afro-américaine divorcée, et le prince Harry se marient en 2018 à la chapelle Saint-Georges du château de Windsor. Une arrivée dans la « Firme » adoubée par la Reine qui semble apprécier Meghan et le vent de fraîcheur qu’elle apporte. Mais en 2020, le couple décide  de quitter leurs fonctions officielles au sein de la famille royale britannique pour partir s’installer aux États-Unis, un départ baptisé « Megxit ». Cette décision divise rapidement les Britanniques, entre ceux qui condamnent l’influence de Meghan Markle et ceux qui comprennent la pression subie par le couple. Après plusieurs interviews polémiques données par le couple, dont une dernière par Meghan sur The Cut, la reine semblerait avoir modifier ses dispositions testamentaires au sujet du couple et de ses enfants, quelques semaines avant sa mort. Meghan et Harry auraient enfreint une règle sacrosainte de la monarchie: « Never explain, never complain ».

Sa toute dernière apparition publique

Mercredi 6 septembre, la reine d’Angleterre reçoit la nouvelle Première Ministre Liz Truss qui succède à Boris Johnson dans son château de Balmoral en Écosse. Liz Truss est la 15ème cheffe du gouvernement de Sa Majesté et la troisième femme après Margaret Tatcher et Teresa May. Il s’agit aussi de la toute dernière séance de photos d’Elizabeth II avant qu’elle ne succombe deux jours plus tard, jeudi 8 septembre.

Partager cette publication