Biennale de Venise: la nouvelle agora des femmes artistes, composée par Cecilia Alemani

De retour depuis le 23 avril jusqu'au 27 novembre 2022, au cœur de la cité flottante, la Biennale Arte 2022 de Venise est historique, sous bien des aspects. Placée sous le signe de la rêverie et du surréalisme, cette 59ème édition accueille plus de deux cent artistes à majorité féminine. Et récompense d'un Lion d'or une afro-américaine, Simone Leigh. Description par Maëlle Pinson.

Sommaire

  • La Biennale, cru 2022 qu’est-ce que c’est ?
  • Une édition toute au féminin
  • Quelles artistes dans quels pavillons?
  • Des maître du XXe siècle en marge de la Biennale

Une Biennale de Venise composée à 80% de femmes ? C’est ce qui attend les visiteurs de cette 59ème édition historique, placée sous le signe de la rêverie et du surréalisme.

La Biennale, cru 2022 qu’est-ce que c’est ?

De retour depuis le 23 avril jusqu’au 27 novembre 2022, au cœur de la cité flottante, la Biennale Arte 2022 de Venise accueille plus de deux cent artistes venus de 58 pays. Après deux ans de pandémie, la célèbre manifestation qui réunit tout ceux qui compte dans le monde de l’art contemporain, prévoit aussi un calendrier estival dédié aux autres disciplines. On y retrouve la danse, le théâtre et le cinéma, lors de la célèbre Mostra, avant de clore ce vaste programme par la musique, à partir du mois de septembre. De l’Arsenal aux pavillons nationaux des Giardini, c’est l’occasion de se laisser émerveiller par l’art sous ses multiples formes !

Le thème de cette nouvelle édition ? « The Milk of Dream », d’après le titre d’un livre pour enfant d’Eleonora Carrington, dans lequel l’artiste surréaliste décrit « un univers magique au sein duquel la vie est constamment repensée à travers le prisme du rêve. C’est un monde où tout le monde peut changer, se transformer en quelque chose ou quelqu’un d’autre ». Un titre intriguant, qui sonne comme un voyage dans un songe, laissant aux artistes un vaste champ de réflexion.

«  »un univers magique au sein duquel la vie est constamment repensée à travers le prisme du rêve. C’est un monde où tout le monde peut changer, se transformer en quelque chose ou quelqu’un d’autre ». Biennale Arte 2022

Une édition toute au féminin

Le choix d’Eleonora Carrington sonnait déjà comme une prise de position. Celle-ci s’affirme plus que jamais puisque les femmes sont massivement à l’honneur avec, pour la cinquième fois, une commissaire générale. Première femme italienne à assumer la direction de la Biennale, Cecilia Alemani compose cette édition de 213 artistes, dont 80% sont féminines. Un chiffre historique, et nécessaire, qui s’inscrit plus que jamais dans l’air du temps. Le monde de l’art se languissait des femmes artistes, c’est chose réglée avec cette édition où la parité s’est inversée.

A 42 ans, diplômée du Bard Collège, Cecilia Alemani est la directrice du programme High Line, à New York, depuis 2011. En 2018, elle a  été directrice artistique de la première édition d’Art Basel Cities, à Buenos Aires, célébrant l’écosystème culturel florissant de la ville. Elle est aussi familière de Venise, puisqu’elle a été en charge du commissariat du pavillon italien en 2017.

Lire aussi

•Palmarès du cinéma 2022: les femmes à l’honneur avec une exception française
• Le grand retour de la FIAC avec Jennifer Flay. Entretien

Quelles artistes dans quels pavillons?

Simone Leigh, première femme afro-américaine à représenter les Etats-Unis à Venise, ouvre le passage de l’Arsenal, en plus d’habiter le pavillon USA aux Giardini et remporte le Lion d’Or pour son œuvre sculpturale illustrant le sort des femmes noires dans une société héritière de l’esclavagisme, baptisée « Sovereignty » .

Au sein du pavillon français, on retrouve la franco-algérienne Zineb Sedira, qui transforme ce dernier en lieu imaginaire, à la fois autobiographique et politique, reconstituant les espaces liés à la production d’un film, mention spéciale du jury de la Biennale. Tandis que Sonia Boyce représente la Grande-Bretagne, Mónica Heller l’argentine, et Paula Rego le Portugal… et bien d’autres encore.

Ainsi, bien que cette nouvelle édition de la Biennale de Venise regorge d’innombrables découvertes, parmi les plus historiques, on retrouve les toiles Art Déco de Loïs Mailou Jones, ou encore les assemblages dadaïstes de Mina Loy. Photographie, céramique, sculpture en terre cuite, textile, dessin…Le surréalisme n’est jamais loin et les techniques proposées rivalisent de créativité de couleurs et de beauté, plongeant une fois de plus les visiteurs au sein d’un immense cocon d’art sur pilotis.

Des maîtres du XXe siècle en marge de la Biennale

Dernier point en marge de cet événement, avec deux grands de l’art contemporain du XX siècle: Anselm Kiefer et ses oeuvres monumentales au Palazzo Ducale, et Anish Kapoor à l’Accademia et dans sa nouvelle fondation, Palazzo Manfrin. Enfin au Palazzo Grassi, l’artiste sud-africaine Marlene Dumas a pris quartier, avec une exposition monographique d’une centaine d’oeuvres s’inscrivant dans un parcours pictural et portraitiste expressif.

Venise se pare de son mystère et laisse aux artistes le loisir de faire d’elle le terrain de leur rêverie, pour notre plus grand bonheur.

Infos pratiques

Giardini et Arsenale sont ouverts du 23 avril au 25 Septembre 2022, de 11h à 19h.

Plus d’infos sur : www.labiennale.org/en

soutenez informelles Biennale de Venise: la nouvelle agora des femmes artistes, composée par Cecilia Alemani

 

Partager cette publication