Booster l’investissement immobilier des femmes: telle est la mission de Claire Boca

Samedi 11 Juin se tenait le séminaire sur les "Investissements locatifs immobiliers à haut rendement" organisé par Claire Boca de Investir au Féminin, à Paris. Des experts et pros de l'immobilier, ainsi que de nombreux investisseurs sont intervenus pour partager leurs connaissances du secteur et délivrer leurs conseils. Retour d'expérience.

Sommaire

    • Des pros de l’investissement immobilier au séminaire de Claire Boca
    • Claire Boca, la liberté financière, une ambition pour tous
    • L’immobilier, un marché qui attire de plus en plus la gente féminine
    • Un séminaire riche en interventions d’experts immobiliers

« The Wonder » est le lieu très chic en plein cœur du XIe arrondissement de Paris où Claire Boca, CEO de « Investir au Féminin », a reçu ses soixante-dix invités et partenaires à l’occasion de son séminaire « L’investissement immobilier à haut rendement ».  Ambiance cosy et familiale, tout était au rendez-vous pour que les participants profitent de l’évènement et deviennent des investisseurs avertis. Tout au long de la journée, des intervenants se sont succédés pour partager leurs connaissances dans leurs domaines d’expertise (banque, fiscalité, investissement en colocation, jurisprudence etc).

Des pros de l’investissement immobilier au séminaire de Claire Boca

La première session est délivrée par Claire Boca elle-même, dans laquelle elle partage ses dix bonnes raisons d’investir en 2022. S’en suit d’une séance de méditation avec Christelle Rigollier, fondatrice d’Alchibiz et coach d’entrepreneurs pour s’affranchir des croyances limitantes, un frein à tout projet d’investissement. Aymeric est la troisième personne à intervenir. Multi-investisseur et spécialiste de la colocation, il partage ses bonnes pratiques et les pièges à éviter pour atteindre un taux de rentabilité à 10%, sans risques d’impayés. Pour aller plus loin, les participants ont bénéficié de précieux conseils pour obtenir des financements et optimiser leur fiscalité grâce à Christophe Halle, un ancien banquier, Juliette Cousserand, cheffe de mission comptable et Dimitri Bougeard, un avocat fiscaliste, fondateur du cabinet éponyme et créateur de la chaîne Youtube « L’avocat investisseur ». Côté décoration, Cécile Peyrot, architecte d’intérieur et fondatrice de « Sympa chez vous », délivre ses conseils sur la rénovation immobilière. Puis, Estelle Brouke et Emily Wesche témoignent de leur parcours dans l’investissement et démontrent que c’est possible, sans expertise mais avec une formation solide. Enfin, des investisseurs experts, Joël Benhamou et Guillaume Artas, font leur retour d’expérience sur les immeubles de rapport et la division d’appartements. Un séminaire dense et rythmé, plein de bonne humeur, à la suite duquel la rédaction a recueilli les impressions de certains pros et participantes.

Claire Boca, la liberté financière, une ambition pour tous

Informelles : Qui êtes-vous ?

Claire Boca : « Je m’appelle Claire Boca. J’ai eu un parcours classique en entreprise d’une vingtaine d’années et j’ai quitté cette entreprise il y a six ans pour vivre la vie de mes rêves. Une vie qui s’aligne sur mes trois passions qui sont l’immobilier, la décoration et le développement personnel. Aujourd’hui je forme un maximum de personnes à l’immobilier en les aidant à générer des revenus complémentaires. Je forme surtout des femmes parce que j’ai remarqué que dans ce domaine de l’immobilier, il n’y avait pas encore la parité. C’est très surprenant, mais c’est un univers qui reste masculin. J’espère un jour pouvoir inspirer d’autres femmes ».

Lire aussi

• Zoom entreprise: démocratiser la finance pour les femmes, un objectif phare pour Alice Lhabouz
• Femmes de talent dans le capital-investissement
Informelles : Pourquoi avoir organisé un séminaire ?

C.B : « Cette journée de séminaire, pour moi, c’est un rêve. Ça fait plusieurs années que j’en rêve parce que c’est quand même un accomplissement pour moi de pouvoir témoigner et faire venir des intervenants de talent. Je propose une formation en ligne mais rien ne remplace les échanges humains, rien ne remplace les interactions sociales et la magie des séminaires. On rencontre toujours des personnes qui voient plus grand, qui voient plus loin que vous et on rencontre des personnes qui sont extrêmement inspirantes. C’est pourquoi j’avais à cœur d’organiser une journée de séminaires avec mes intervenants ».

Quels critères pour la sélection de vos intervenants ?

C.B : « Aujourd’hui, il y a dix intervenants à ce séminaire, je les ai sélectionnés de façon très minutieuse. Tout d’abord, je voulais que les intervenants soient multi-investisseurs en immobilier. Quelle que soit l’expertise dans laquelle il intervient, je veux que cette personne soit à même de comprendre les motivations et surtout les interrogations des personnes qui sont dans la salle. Donc ça, c’était le premier critère. Ensuite, le deuxième critère, c’était d’avoir des expertises extrêmement variées. Il me fallait un éventail très large qui permet d’avoir une vision complète de ce que c’est le marché de l’immobilier. Dans ce séminaire, on parle aussi bien de fiscalité avec un avocat fiscaliste que de rénovation ou de décoration avec une architecte d’intérieur. On a aussi appris des techniques pour acheter en dessous du marché avec des personnes spécialisées dans la division. Et enfin le dernier critère est de répondre aux questions que se posent le plus souvent les investisseurs ».

L’immobilier, un marché qui attire de plus en plus la gente féminine

Le marché de l’immobilier est-il un milieu masculin ?

Aymeric : « Oui, le marché de l’immobilier est un milieu encore très masculin. Mais je suis très content de voir aujourd’hui qu’il y a plus de femmes que d’hommes. Ça me réjouit parce que la société évolue, mais pas encore suffisamment. Toutes les parties relatives aux finances de la famille, c’est quand même généralement l’homme qui gère ça. Et je pense que les travaux peuvent faire peur aux femmes. Alors que dans l’autre sens, les femmes sont bien meilleures dans la décoration. Les hommes y sont moins sensibles. Aujourd’hui, je constate que les choses évoluent, il y a de plus en plus de femmes qui investissent et je trouve ça exceptionnel ! »

Des conseils pour une future investisseuse ?

Christelle Rigollier : Moi, je dis que 80 % de la réussite d’un investissement se trouve dans votre état d’esprit ! On importe qui on est partout où on va.

Aymeric : Pour votre projet immobilier, vérifiez que chaque étape est validée. Si vous avez un doute, n’achetez pas parce que ne pas acheter, ça ne vous coûte rien. Par contre, acheter une mauvaise affaire, ça vous coûtera toute votre vie.

« Le marché de l’immobilier est un milieu encore très masculin. Mais je constate que la société évolue, les femmes sont de plus en plus nombreuses à investir et je trouve cela génial ! » Aymeric, multi-investisseur spécialisé dans la colocation

Un séminaire riche en interventions d’experts immobiliers

Les + du séminaire ?

Nathalie Hassoun : « C’est repartir d’ici avec des tips et des notions solides sur la fiscalité en un temps record plutôt que de regarder des vidéos sur Internet. C’est très efficace ».

Qu’avez-vous appris ?

N.H. : « J’ai compris que la bonne affaire il faut la créer, on ne va pas la trouver emballée dans du papier cadeau sur le site de « leboncoin ». Mais par contre, grâce à toutes les astuces que nous donnent les intervenants on peut avoir un autre regard sur une simple annonce ».

Que retenez-vous de cette journée ?

Christelle Rigollier : « Ce que je retiens, c’est vraiment cette énergie de transition, c’est tous ces gens qui ont envie de vivre la vie de leurs rêves ».

Nathalie Hassoun : « Moi, j’ai senti de l’énergie et un mindset très fort ».

Claire Boca : « Connexion, plaisir et partage ! Ce qui m’a touché, c’est de voir les yeux qui brillent des différentes personnes qui assistaient à ce séminaire et les témoignages que j’ai reçus tout au long de la journée. Les gens reviennent vers moi en me disant qu’ils ne pensaient pas que ce serait si riche et si intéressant pour eux. Il n’y a rien qui puisse me faire plus plaisir que le fait de me dire que toutes ces personnes vont passer à l’action, qu’elles vont prendre en charge leurs finances, la construction de leur patrimoine et prendre en main leur avenir. Mon but est d’aider un maximum de personnes à s’orienter vers la liberté financière ».

Partager cette publication