Elizabeth II : 7 décennies de règne en 8 chansons

Au cours de son règne, nombre de groupes, chanteuses et chanteurs ont pris Elizabeth comme thème de leurs œuvres. Sélection de 8 chansons qui auront marqué soixante-dix ans de pouvoir.

Sommaire

  • 1952 – Marche militaire numéro 1 Pomp and Circumstances / Edward Elgar
  • 1969 – Her Majesty / The Beatles
  • 1977 – God Save the Queen / The Sex Pistols
  • 1986 – The Queen is dead / The Smiths
  • 1993 – Dreaming of the Queen / The Pet Shop Boys
  • 2002 – Sisters Are Doin’ for Themselves / Annie Lenox
  • 2019 – Nothing Great About Britain / Slowthai
  • 2022 – God Save the Queen

 

1952 – Marche militaire numéro 1 Pomp and Circumstances / Edward Elgar

Lors du couronnement de la reine Elizabeth II en 1953, l’hymne anglais par excellence Pomp and Circumstance d’Edward Elgar, est joué trois fois. C’est beaucoup mais rien de plus normal pour le symbole musical du kitsch victorien britannique. En 1902, le roi Edouard VII avait demandé à Elgar d’en faire un hymne pour son couronnement. Et il resté celui de la couronne anglaise.  

 

1969 – Her Majesty / The Beatles

Paul McCartney écrit Her Majesty en 1969. Il la réduit finalement à une chanson de 25 secondes. Il ne l’aimait pas et n’en voulait pas dans l’album Abbey Road Medley. C’est une chanson pop plutôt soft, mi-respectueuse, mi-moqueuse.

« Sa Majesté est une fille plutôt sympa, mais elle n’a pas grand-chose à dire, sa Majesté est une fille plutôt sympa, mais elle change de jour en jour. Je veux lui dire que je l’aime beaucoup, mais je dois avoir le ventre plein de vin, sa Majesté est une fille plutôt sympa, un jour je la ferai mienne, oh oui, un jour je la ferai mienne, sa majesté est une belle fille, un jour elle sera à moi ». Et la musique s’arrête brusquement.

 

1977 – God Save the Queen / The Sex Pistols

En 1977, le groupe punk Sex Pistols sort sa chanson God Save The Queen, en plein jubilé d’argent de la reine. C’est leur deuxième single – le titre initial était No Future – et il sera l’un des titres principaux de l’album Never Mind the Bollocks, Here’s the Sex Pistols, illustré par un portrait de la reine.

C’est une critique de la monarchie à travers le symbole d’Elizabeth II. « God Save the Queen, elle n’est pas un être humain, et il n’y a pas de futur, et l’Angleterre rêve, on ne te dit pas ce que tu veux, on ne te dit pas ce dont tu as besoin, il n’y a pas de futur, pas de futur, pas de futur pour toi », chantent les Sex Pistols.

 

1986 – The Queen is dead / The Smiths

Dix ans après les Sex Pistols, ce sont les Smiths qui s’attaquent à la royauté et à la reine. Le titre de leur album, et d’une des chansons, est tiré du roman américain Last Exit to Brooklyn d’Hubert Selby, Jr. 

« Je dis, Charles, n’as-tu jamais eu envie

d’apparaître sur la couverture du Daily Mail

Habillé du voile de mariée de ta mère ? » Ooh, ooh, ooh”, chante Paul Morrissey qui conclut : La reine est morte, les gars

Et on se sent si seul sur une branche

La vie est très longue quand on est seul

La vie est très longue quand on est seul

La vie est très longue quand on est seul”… 

 

1993 – Dreaming of the Queen / The Pet Shop Boys

En 1993, ce sont les Pet Shop Boys, groupe de pop Made in UK, qui chante la reine Elizabeth II. Leur chanson Dreaming of the Queen figure sur l’album Very. Neil Tennant, leader du groupe, est nu et prend le thé avec la reine. Les paroles font clairement référence aux problèmes du prince Charles et de la princesse Diana tout en attirant l’attention sur l’épidémie de sida.

“Je rêve de la reine, en visite pour le thé, toi et elle et moi et Lady Di, la reine a dit, je suis effarée, l’amour ne semble jamais durer, peu importe les efforts que tu fais »

 

2002 – Sisters Are Doin’ for Themselves / Annie Lenox

En 2002, un concert géant est organisé au palais de Buckingham pour fêter le jubilé d’or de la reine. Paul McCartney, Eric Clapton, Tom Jones, Tony Bennett, Rod Stewart, Phil Collins, etc., ils ou elles sont tous et toutes là. 

A la fin du concert, le prince Charles remercie sa mère pour ses 50 ans sur le trône, commençant son discours par les mots : « Your Majesty…..MUMMY ! » La reine est même présentée à Ozzy Osbourne et à Kermit la grenouille… Annie Lenox reprend l’hymne féministe d’Aretha Franklin Sisters Are Doin’ for Themselves.

 

2019 – Nothing Great About Britain / Slowthai

Dans son premier album, Nothing Great About Britain, le rappeur Slowthai s’en prend violemment à la monarchie et à la reine, plus de quarante ans après les Sex Pistols. Il conclue son single Nothing Great About Britain par un couplet coup de poing : 

“Je te traiterai avec le plus grand respect

Seulement si tu me respectes un peu Elizabeth.

Salope.” 

 

2022 – God Save the Queen

En juin 2022, lors du jubilé de platine, la famille royale – sans Meghan ni Harry – entonne sur le balcon de Buckingham l’hymne britannique God Save the Queen avec des milliers de Londoniens. Cela sera la dernière apparition publique de la reine. 

 

 

 

 

 

soutenez informelles Elizabeth II : 7 décennies de règne en 8 chansons

Partager cette publication