Home » Elizabeth Nyamayaro, a girl from Africa

Elizabeth Nyamayaro, a girl from Africa

L'incroyable destin d'Elizabeth Nyamayaro la met sur la route d'une femme en uniforme bleu. “Cette rencontre m'a accompagné pendant toute mon enfance. Inspirée par elle, j'ai rêvé de travailler un jour pour les Nations unies, où je pourrais, moi aussi, améliorer la vie des autres". C'est chose faite et qu'elle raconte avec brio dans sa biographie.

Sommaire

  • Elizabeth Nyamayaro, un destin unique
  • Qu’est-ce que l’ubuntu, à la source de HeForShe ?

Elizabeth Nyamayaro, un destin unique

A huit ans, Elizabeth Nyamayaro aurait pu mourir de faim et son histoire, comme des millions d’autres sur le continent africain, se serait arrêtée là. Mais la chance plaça sur sa route une femme en uniforme bleu, une humanitaire de l’UNICEF, qui, ce jour-là, lui donna un bol de porridge lui sauvant ainsi la vie. Le destin d’Elizabeth Nyamayaro était scellé et elle avait maintenant un but dans la vie. “Cette rencontre m’a accompagné pendant toute mon enfance. Inspirée par elle, j’ai rêvé de travailler un jour pour les Nations unies, où je pourrais, moi aussi, améliorer la vie des autres, tout comme ma vie avait été améliorée”, raconte-elle dans un livre qu’elle vient d’écrire sur son parcours, « I Am A Girl From Africa ».
Originaire du Zimbabwe, la directrice exécutive d’ONU Femmes a finalement réalisé son rêve après avoir quitté son Zimbabwe natal à 21 ans, poursuivi de brillantes études à la London School of Economy et à la Harvard Business School et travaillé pour des organisations internationales et la Fondation Merck.

« Cette rencontre m’a accompagné pendant toute mon enfance. Inspirée par elle, j’ai rêvé de travailler un jour pour les Nations unies, où je pourrais, moi aussi, améliorer la vie des autres. »Elizabeth Nyamayaro

Qu’est-ce que l’ubuntu, à la source de HeForShe ?

A 30 ans, elle dirige l’initiative HeForShe, considérant que l’inégalité entre hommes et femmes est un problème qui nous concerne tous. « En raison de notre humanité commune, je savais que lorsque tout le monde est impliqué et que chacun s’investit dans la création du changement, de plus grands progrès peuvent être réalisés, et plus rapidement », explique-t-elle au British Vogue dans une interview le 10 juin dernier.
Elizabeth a fondé Africa IQ, une ONG dont la raison d’être est de promouvoir la croissance économique et le développement de son Alma mater. Elle combat ces clichés qui circulent trop souvent sur l’Afrique, “un continent dynamique et culturellement diversifié qui abrite plus de 1,2 milliard de personnes, réparties dans 54 pays et parlant plus de 2 000 langues”.
Pour elle, l’ubuntu, valeur inculquée par sa grand-mère, a une portée universelle. « A la base, l’ubuntu c’est de la compassion – notre volonté et notre désir de soulager les autres de leurs souffrances comme si c’était les nôtres. Lorsque nous adoptons notre ubuntu, nous nous nous ouvrons à l’humanité chez les autres », écrit-elle dans son dernier livre. Et l’ubuntu l’aurait même inspiré pour lancer HeForShe.
Le récit d’Elizabeth Nyamayaro nous invite aussi à dépasser les limites et les peurs que nous nous imposons en ces temps de pandémie : “nous devons élargir notre regard dès maintenant et regarder au-delà des contours immédiats de notre vie. L’année écoulée a rendu beaucoup d’entre nous myopes, piégés dans de petits espaces avec des personnes de notre propre tribu sociale, assaillis par la peur”, écrit Gillian Tett dans le Financial Times

 

Découvrez aussi

Un document unique: un an de Covid19 vu par l’AFP

Marielle Eudes, Directrice de la Photo de l’AFP, et Les Arènes publient "Pandemia, Ce que nous avons vécu". Plus de 420 photos résument un an de pandémie sur to...

Le grand retour de la FIAC avec Jennifer Flay. Entretien

Avec la FIAC au Grand Palais Éphémère sur le Champ-de-Mars du 21 au 24 octobre 2021, Paris devient à nouveau la semaine la capitale internationale de l'art cont...

Le portrait du mois dans Smart Tech: Hélène Huby, à la conquête des étoiles

Retrouvez chaque mois le portrait d'une femme de la tech dans l'émission de Delphine Sabattier, Smart Tech, sur la chaîne B-Smart. Pour celui d'Octobre, Hélène ...

Partager cette publication