Femme et rabbin, toute première ordination en France

Dimanche dernier, 4 juillet, à Paris, Iris Ferreira a été la première femme ordonnée rabbin en France. Le signe d'un progrès et d'une ouverture des charges religieuses et des textes sacrés aux femmes ? On fait le point avec notre experte, Laure Hobson Faure, professeure en Histoire contemporaine des mondes juifs.

Sommaire

  • De l’ordination des femmes dans la tradition juive
  • Les femmes dans la religion et le culte juif
  • Le courant libéral
Candelabre juif diana polekhina unsplash Qui est Yaël Braun-Pivet nouvelle présidente de l’Assemblée Nationale ?

“Être une femme rabbin n’est pas inédit en France, puisqu’on en compte déjà plusieurs, mais cela va normaliser l’idée qu’une femme puisse être rabbin » réagit Mme Laura Hobson Faure, maître de conférence et professeure d’histoire contemporaine des mondes juifs à Paris I, suite à l’annonce de la nouvelle. En effet, dimanche dernier, Iris Ferreira est ordonnée par la première rabbin française Pauline Bebe. Jusque-là, l’office juif était exercé par seulement 4 femmes en France toutes ordonnées à l’étranger. C’est donc une première que cette cérémonie en France.

« Cela va normaliser l’idée qu’une femme puisse être rabbin », Mme Laura Hobson Faure

De l’ordination des femmes dans la tradition juive libérale

Une ordination française insolite, mais pas si exceptionnelle dans le reste du monde. À titre de comparaison, environ 800 femmes assument aujourd’hui la fonction de rabbin aux Etats-Unis, une cinquantaine en Europe et 150 en Israël. La  toute première femme à devenir rabbin a été Régina Jonas, ordonnée en 1935 par un rabbin libéral en Allemagne. Mais à l’époque, celle-ci ne trouve pas de synagogue disposée à l’accueillir, les rabbins craignant de faire de la provocation auprès des courants plus traditionalistes du judaïsme. Ce qui vaut à cette première ordination d’être passée sous silence et peu reconnue historiquement. Près de 40 ans plus tard, en 1972 a lieu une ordination plus emblématique aux Etats-Unis, celle de Sally Priesand. Sa thèse rabbinique, « Le judaïsme et la femme nouvelle »,  est publiée et prône l’émancipation des femmes dans la vie religieuse ainsi qu’une vision moins rigoriste du judaïsme. Le ton est donné, la route commence à être balisée.

Les femmes dans la religion et le culte juif

Si le rôle des femmes dans le judaïsme représente une histoire complexe, on peut noter que le Consistoire *, créé en 1808 par Napoléon Ier, représente un changement majeur pour les Juifs en France, et en particulier pour les femmes de cette confession. Dès lors, les synagogues leur accordent plus de place, même si elles sont séparées des hommes et exercent un rôle secondaire dans la vie cultuelle. Le courant libéral, né à la fin du XIXe siècle en Allemagne et représenté en France depuis 1907, va leur accorder encore plus de place, de telle sorte qu’elles pourront désormais accéder à la littérature rabbinique et à la lecture de la Torah, voire même assumer des tâches religieuses.

“Être femme juive et rabbin n’est pas une transgression” rappelle Delphine Horvilleur, célèbre femme rabbin française dans un entretien au “France-Amérique”  le 30 juin 2021. C’est d’autant plus vrai depuis l’ordination inédite d’Iris Ferreira à Paris. On peut y lire le signe d’un grand progrès, d’ailleurs voulu depuis plusieurs années par l’association « Les Filles de Rachi », ce groupe de femmes issues du courant libéral, comme de courants plus orthodoxes et traditionnels, qui porte la voix des femmes dans le judaïsme depuis plusieurs années.

Le courant libéral

En guise de premier poste, Iris Ferreira a été nommée dans la ville de Strasbourg où la communauté juive libérale n’est pas encore très développée. Elle officiera à l’Union Juive Libérale de Strasbourg (UJLS) qui ne comptait pas de rabbin pour le moment. Un progrès dans le sens de l’égalité des sexes puisque le judaïsme libéral est engagé à donner une place croissante aux femmes dans la vie religieuse publique. Mme Laura Hobson-Faure rappelle en guise de conclusion : « Le judaïsme prône la tolérance et le courant libéral défend l’égalité de genre, et ceci depuis longtemps ». Une soft révolution est en cours.

 

* institution de centralisation du judaïsme créée par Napoléon Ier

Découvrez aussi

ABACA 815714 005 Qui est Yaël Braun-Pivet nouvelle présidente de l’Assemblée Nationale ?

Qui est Yaël Braun-Pivet nouvelle présidente de l’Assemblée Nationale ?

Yaël Braun-Pivet entre dans l’histoire : elle devient la première femme à siéger en qualité de présidente de l’Assemblée nationale française. Celle qui venait d...

pexels duane viljoen 10572770 1 Qui est Yaël Braun-Pivet nouvelle présidente de l’Assemblée Nationale ?

Vues du monde: l’avortement sur la sellette aux USA, la Colombie à gauche toute & Serena de retour à Wimbledon

Coup d'éclat à la Cour suprême aux Etats-Unis: le droit à l’avortement supprimé tandis que les états démocrates et le Sénat montent au créneau. En Colombie, Fra...

2106 femmes numeriques3 scaled e1655917318976 Qui est Yaël Braun-Pivet nouvelle présidente de l’Assemblée Nationale ?

Reportage informel: RDV avec Social Builder qui forme les femmes aux métiers du numérique

Plus de 700 inscrites à l'événement "Femmes & Numériques #OsezlaTech" organisé par Social Builder le 21 juin dernier à Paris. Au programme: leadership, reconver...

Partager cette publication