Histoire des JO: les femmes aux premiers Jeux de 1924

Chamonix, premiers Jeux de 1924. Seulement onze femmes sont présentes, confinées à la seule épreuve du patinage artistique. Quelles ont été les premières championnes?

Sommaire

  • Une participation minimale des femmes aux premiers Jeux de 1924
  • L’Autriche s’empare de l’or
  • Une prodige de 11 ans

 

Une participation minimale des femmes aux JO

Onze femmes sur 258 athlètes ! Lors des premiers Jeux de 1924 à Chamonix, la participation féminine est très réduite. A titre de comparaison, les JO d’hiver de Pékin 2022 sont les plus paritaires avec un pourcentage record de 45%. Autre bémol, les participantes des premiers jeux de 1924 ne peuvent concourir qu’en patinage artistique. Il faut attendre 1936 pour qu’elles soient autorisées à s’engager dans d’autres épreuves.

Selon Kit McConnell, directeur des sports du CIO, sur les 2 902 athlètes participant aux Jeux de Pékin, 1 325 sont des femmes, un ratio sans précédent pour des Jeux d’hiver

premiers Jeux de 1924

Pékin 2008, les JO les plus paritaires de l’histoire – ©ABACApresse.com

L’Autriche s’empare de l’or

C’est l’Autrichienne Herma Planck-Szabo (1902-1986) qui remporte la première médaille d’or féminine de l’histoire. Deux ans plus tard, elle devient championne du monde face à la jeune prodige norvégienne de 13 ans, Sonja Henie. Mais elle abandonne la compétition en 1927, battue aux Championnats du monde par cette dernière à l’issue du vote controversé d’un jury composé majoritairement de Norvégiens.  

La deuxième sur le podium à Chamonix est l’Américaine Beatrix Loughran (1900-1975). Elle reste aujourd’hui la seule représentante des Etats-Unis à avoir remporté trois médailles olympiques en patinage artistique. L’Anglaise Ethel Muckelt (1885-1953) s’adjuge la médaille de bronze ainsi que la quatrième place en couple. Dans cette épreuve de patinage artistique en couple, une autre Autrichienne, Helene Jaroschka-Engelmann (1898-1985), gagne l’épreuve. Andrée Joly (1901-1993), en lice avec son futur mari, remporte le bronze, la seule médaille des JO pour la France.

« Je veux faire avec les patins ce que Fred Astaire fait avec la danse.” Sonja Henie, championne de patinage artistique

 

Une prodige de 11 ans

De fait, ce sont les JO des extrêmes puisque 31 ans séparent la médaille d’argent de l’épreuve en couple, l’Allemande Ludowika Jakobsson (1884-1968), de la Norvégienne Sonja Henie (1912-1969) qui n’a que 11 ans lorsqu’elle s’engage dans l’épreuve en simple. Elle finit bonne dernière mais triomphe lors des trois JO suivants, gagnant sa première médaille d’or à 15 ans. En 1936, à Berlin, elle fait le salut nazi et provoque un scandale à son retour en Norvège.

La prodige Sonja Henie révolutionne le patinage artistique : elle est la première à patiner en jupe courte en compétition, à chausser des patins blancs et à chorégraphier ses mouvements de danse. Superstar du patinage artistique des années 20 et 30, elle se lance ensuite dans une prolifique carrière professionnelle. Sonja Henie est considérée comme la créatrice du patinage artistique moderne.

L'or pour Sonja Henie en 1936

Sonja Henie est félicitée par Hitler après sa médaille d’or ©DPA/ABACAPRESS.CO

 

Partager cette publication