Vues du monde: Indra Nooyi, une dirigeante pionnière aux USA

Ancienne PDG de PepsiCo, Indra Nooyi vient de publier un nouveau livre, "My Life in Full : Work, Family, and Our Future" dans lequel elle évoque son parcours pour accéder la tête de Pepsico et devenir la première femme de couleur et immigrée -elle est d’origine indienne- à diriger une entreprise du classement Fortune 50. Elle y livre sa vision personnelle de la parité.

Sommaire

  • Une dirigeante américaine pionnière pour l’intégration
  • La femme impliquée dans la vie de la société
  • Une échelle glissante vers le haut
  • L’égalité est une ressource

Une dirigeante américaine pionnière pour l’intégration

Dans sa rubrique Author Talks, Raju Narisetti de McKinsey donne la parole à Indra Nooyi (66 ans). L’ancienne PDG de PepsiCo vient de publier un nouveau livre, My Life in Full : Work, Family, and Our Future (Penguin Random House, septembre 2021) dans lequel elle évoque son parcours pour accéder la tête de Pepsico et devenir la première femme de couleur et immigrée -elle est d’origine indienne- à diriger une entreprise du classement Fortune 50. Quand Indra Nooyi intègre Pepsico en 1994, il n’y aucune femme PDG. 27 ans après, il y en a 41.

La femme impliquée dans la vie de la société

Le progrès est réel mais cela ne représente que 9% des entreprises du Fortune 500, la marge de progression est encore énorme. Mais “le job de PDG n’est pas le seul espoir (…) de nombreuses femmes. (Elles) veulent être entrepreneures. Elles veulent créer des entreprises. Elles veulent diriger des ONG. Les femmes veulent occuper d’autres postes dans la société”, analyse Indra Nooyi qui souhaite que les sociétés mettent en place un écosystème dans lequel “il y a plus de vents porteurs que de vents contraires lorsqu’il s’agit de concilier travail et famille”.

Une échelle glissante vers le haut

En 2006, Indra Nooyi devient PDG de Pepsico. « J’ai toujours été consciente que pour les femmes dans le monde de l’entreprise, l’échelle à gravir était plus raide et plus glissante que pour les hommes. Même lorsque j’étais au top, j’étais toujours sur cette échelle des femmes. » Aujourd’hui, le secteur privé est engagé dans une guerre des talents et il est important de recruter ces femmes qui représentent une proportion de plus en plus importante des diplômés. Dans ce cas, l’égalité des responsabilités familiales entre hommes et femmes devient un sujet central.

“Trouvons un moyen de permettre aux femmes d’entrer plus facilement sur le marché du travail et de conserver leur emploi, au lieu de le quitter en grand nombre. (Cela n’est pas une question féministe mais un sujet économique). C’est une ressource qui doit être mieux allouée dans l’économie pour améliorer le PIB du pays”« Indra Nooyi, ancienne PDG de Pepsico et auteure du livre My Life in Full : Work, Family, and Our Future 

L’égalité est une ressource

“Trouvons un moyen de permettre aux femmes d’entrer plus facilement sur le marché du travail et de conserver leur emploi, au lieu de le quitter en grand nombre. (Cela n’est pas une question féministe mais un sujet économique). C’est une ressource qui doit être mieux allouée dans l’économie pour améliorer le PIB du pays” analyse-t-elle. Cette question de la diversité et de l’égalité des sexes doit être prioritaire pour tous les CEOs et les conseils d’administration de grandes entreprises.

Depuis sa retraite de Pepsico, Indra Nooyi a décidé de “rendre” à la société et aux sociétés -Inde et Etats-Unis- qui lui ont tant donné : “j’ai reconstruit tous les laboratoires de toutes les institutions éducatives dans lesquelles j’ai étudié, du collège ou jusqu’à l’université en passant par l’Indian Institute of Management de Kolkata. Aux États-Unis, je redonne à chaque école dans laquelle moi, mon mari et nos enfants avons été impliqués”.

 

 

Partager cette publication