JO 1920 : Suzanne Lenglen, légende du tennis

Notre série de l’été sur la genèse des Jeux Olympiques et à la participation des femmes sportives continue. Focus sur ces athlètes et ces personnalités qui ont façonné l’histoire du sport au féminin à travers la plus belle et internationale des compétitions. Aujourd’hui, plein feux sur Suzanne Lenglen tennis woman de légende, surnommée la “Divine”.

Sommaire

  • Suzanne Lenglen, très jeune championne
  • Icône du tennis pendant les « Années folles »

Suzanne Lenglan, très jeune championne

Suzanne Lenglen, surnommée “La Divine”, aura marqué de son empreinte et de son style les “Années folles”. Initiée très tôt au tennis par son père, pharmacien et rentier, elle s’impose à Wimbledon à l’âge de vingt ans. Elle devient la star du tennis mondial (d’abord reconnue en Angleterre avant de l’être dans son propre pays), sport des têtes couronnées et des élites, fréquentant la jet set. Sur les courts elle se distingue par ses manières, son style peu “féminins” – son père l’entraînait exclusivement face à des hommes et elle prend modèle sur le jeu et les gestes des champions masculins de l’époque – et son goût pour la mode (elle est habillée par Jean Patou). Elle fait également quelques apparitions au cinéma. Elle est la première joueuse à porter des jupes courtes, plissées et montées juste au-dessus des genoux ce qui fait évidemment scandale…

Icône du tennis pendant les « Années folles »

Après un deuxième titre à Wimbledon, elle obtient facilement la médaille d’or en simple aux Jeux olympiques d’Anvers de 1920, ne perdant que quatre jeux en cinq matches. Elle empoche également les médailles d’or en double mixte et de bronze en double dames. Icône du tennis féminin, elle l’impose comme un sport à part entière. En 1926, elle devient joueuse professionnelle, provoquant sa radiation à vie de la Fédération française de Lawn Tennis et son exclusion du All England Club, avant de quitter définitivement la compétition en septembre 1928. Dix ans plus tard, une leucémie foudroyante l’emporte à 39 ans. Dans Suzanne Lenglen, La Divine, biographie traduite de l’italien et publiée aux éditions Viviane Hamy en mai- le journaliste et écrivain Gianni Clerici raconte les mille vies de celle qui révolutionna le tennis féminin. 

Découvrez aussi

[/vc_column_text]

ABACA 815714 005 Qui est Yaël Braun-Pivet nouvelle présidente de l’Assemblée Nationale ?

Qui est Yaël Braun-Pivet nouvelle présidente de l’Assemblée Nationale ?

Yaël Braun-Pivet entre dans l’histoire : elle devient la première femme à siéger en qualité de présidente de l’Assemblée nationale française. Celle qui venait d...

pexels duane viljoen 10572770 1 Qui est Yaël Braun-Pivet nouvelle présidente de l’Assemblée Nationale ?

Vues du monde: l’avortement sur la sellette aux USA, la Colombie à gauche toute & Serena de retour à Wimbledon

Coup d'éclat à la Cour suprême aux Etats-Unis: le droit à l’avortement supprimé tandis que les états démocrates et le Sénat montent au créneau. En Colombie, Fra...

2106 femmes numeriques3 scaled e1655917318976 Qui est Yaël Braun-Pivet nouvelle présidente de l’Assemblée Nationale ?

Reportage informel: RDV avec Social Builder qui forme les femmes aux métiers du numérique

Plus de 700 inscrites à l'événement "Femmes & Numériques #OsezlaTech" organisé par Social Builder le 21 juin dernier à Paris. Au programme: leadership, reconver...

[/vc_column][/vc_row]

Partager cette publication