Home » JO 1948 : Alice Coachman, première afro-américaine médaillée d’or

JO 1948 : Alice Coachman, première afro-américaine médaillée d’or

Notre série de l’été sur l’histoire des Jeux Olympiques et les athlètes femmes continue. Focus sur ces athlètes et ces personnalités qui ont façonné l’histoire du sport au féminin à travers la plus belle et internationale des compétitions. Aujourd’hui, la première médaillée afro-américaine, Alice Coachman, dans les premiers JO d'après guerre.

Sommaire

  • La ségrégation au temps des JO
  • Alice Coachman, un rôle modèle pour les générations futures

La ségrégation au temps des JO

En 1948, lors des JO de Londres, les premiers ayant lieu après la Deuxième Guerre Mondiale, Alice Coachman (1923-2014) est la première athlète afro-américaine à monter sur la plus haute marche du podium olympique pour sa victoire au saut en hauteur. Sans entraînement formel et non autorisée à prendre part aux compétitions officielles à cause de la couleur de sa peau, elle est la seule femme noire de l’équipe américaine. Elle savoure son triomphe anglais. Le roi Georges VI lui remet sa médaille et elle est même invitée sur le yacht royal. Le président Harry Truman la félicite et Count Basie donne une soirée en son honneur. 

Mais à la fin des années 40, la ségrégation raciale règne encore dans le Sud américain d’où Alice Coachman est originaire. “Les Noirs et les Blancs sont assis séparément dans l’auditorium de la ville d’Albany où a lieu une cérémonie en son honneur. Le maire s’assied sur la scène avec elle mais ne veut pas lui serrer la main, et elle doit sortir par une issue de secours”, écrit le New York Times dans un article écrit au moment de sa mort. 

“Les Noirs et les Blancs sont assis séparément dans l’auditorium de la ville d’Albany où a lieu une cérémonie en son honneur. Le maire s’assied sur la scène avec elle mais ne veut pas lui serrer la main, et elle doit sortir par une issue de secours” Le New York Times au sujet d’Alice Coachman

Alice Coachman, un rôle modèle pour les générations futures

Elle fut aussi la première femme noire à être sponsorisée par Coca Cola qui l’engage en 1952 pour 500$ ! Elle ouvrira ainsi la voie et devient un rôle modèle pour une génération d’athlètes américaines qui marqueront l’histoire des JO : de la sprinteuse Wilma Glodean Rudolph (1940-1994), trois médailles d’or aux JO de Rome en 1960, à la gymnaste Simone Biles (née en 1997), quadruple médaillée d’or aux JO de Rio en 2020…

.

Découvrez aussi

Un document unique: un an de Covid19 vu par l’AFP

Marielle Eudes, Directrice de la Photo de l’AFP, et Les Arènes publient "Pandemia, Ce que nous avons vécu". Plus de 420 photos résument un an de pandémie sur to...

Le grand retour de la FIAC avec Jennifer Flay. Entretien

Avec la FIAC au Grand Palais Éphémère sur le Champ-de-Mars du 21 au 24 octobre 2021, Paris devient à nouveau la semaine la capitale internationale de l'art cont...

Le portrait du mois dans Smart Tech: Hélène Huby, à la conquête des étoiles

Retrouvez chaque mois le portrait d'une femme de la tech dans l'émission de Delphine Sabattier, Smart Tech, sur la chaîne B-Smart. Pour celui d'Octobre, Hélène ...

Partager cette publication