Vues du Monde : Découvrez Ketanji Brown Jackson, candidate à la Cour suprême des États-Unis

Joe Biden a publié sur son compte Twitter une vidéo de présentation de sa candidate à la Cour suprême des États-Unis, Ketanji Brown Jackson. Si elle est confirmée après son audition par le Sénat, ce serait la première femme afro-américaine à y siéger. Nous publions in extenso la traduction française.

(Traduction de la rédaction)

Joe Biden, président des État-Unis d’Amérique :

« J’ai l’honneur de présenter à mon pays une fille d’anciens instituteurs, une femme de consensus avérée, une avocate accomplie, une juriste distinguée, ma candidate à la Cour suprême des États-Unis. Voici la Juge Ketanji Brown Jackson ».

Ketanji Brown Jackson (candidate du président Joe Biden à la Cour suprême des État-Unis) :

Une vocation précoce

« J’ai commencé à penser au droit quand j’étais très jeune. Mon père est retourné étudier à la fac de droit quand j’étais enfant. Nous vivions sur le campus de l’université de Miami et mon père s’asseyait avec tous ses gros livres de droit. Je m’asseyais à côté de lui, je le regardais étudier et je faisais comme si je travaillais moi aussi. Je n’avais pas vraiment vu beaucoup d’universités, sauf que je faisais des discours et des débats. Et Harvard avait un concours, et j’y suis allé plusieurs années de suite et j’y ai participé et je me suis dit que j’aimais ce campus. J’y postulerais bien.

Le Juge Breyer, un mentor

J’ai eu la chance de travailler pour un juge de la Cour suprême en tant que greffière. Le Juge Breyer (NDLR ancien juge de la Cour suprême de 1994 à 2022, francophile et francophone, expert de la pensée de Benjamin Constant) était un boss et un mentor incroyable. En tant que greffière, vous aidez le juge ou le magistrat avec lequel vous travaillez à rédiger ses décisions et à s’assurer que ses pensées sont soigneusement transcrites dans la loi. C’était donc une occasion unique de voir comment le système judiciaire fonctionne vraiment au plus haut niveau. J’ai passé ma vie à admirer les avocats et les juges de tous horizons, mais surtout ceux qui sont afro-américains comme moi, qui ont travaillé très dur pour arriver là où ils sont.

Constance Baker Motley, rôle-modèle

J’ai été inspirée par la juge Constance Baker Motley, qui a été la première femme noire à être nommée à la magistrature fédérale (NDLR avocate activiste en faveur des droits civiques des Afro-américains et première femme afro-américaine à devenir juge fédéral). Elle était avocate spécialisée dans les droits civils avant de devenir juge. Elle a été une source d’inspiration pour moi dans ma carrière, et j’espère être une source d’inspiration pour d’autres jeunes gens, des avocats qui veulent se lancer dans cette carrière et qui veulent entrer dans la magistrature.

Une habituée des auditions

J’ai eu cette grande chance d’avoir été nommée à trois postes qui nécessitent une confirmation du Sénat. J’ai été nommée par le président Obama à la Commission des peines des États-Unis (NDLR en juillet 2009, elle est nommée vice-présidente de la commission américaine sur les peines, nomination confirmée par le Sénat américain à l’unanimité en février 2010, elle y siègera jusqu’en 2014), nommée par le président Obama également pour siéger à la Cour de district des États-Unis pour le district de Columbia (NDLR en septembre 2012, Ketanji Brown Jackson est nommée au poste de juge fédérale à la Cour de district des États-Unis pour le district de Columbia, nomination qui prend effet en 2014), puis j’ai été nommée par le président Biden pour siéger à la Cour d’appel (NDLR fin mars 2021, Ketanji Brown Jackson est nommée juge fédérale à la Cour d’appel des États-Unis pour le circuit du district de Columbia, en remplacement de Merrick Garland, devenu ministre de la Justice). Et maintenant, le président Biden m’a fait l’honneur de me nommer à la Cour suprême des États-Unis.

(Les intertitres sont de la rédaction)

 

Ketanji Brown Jackson entre Joe Biden et Kamala Harris

Ketanji Brown Jackson entre Joe Biden et Kamala Harris.
Photo by Yuri Gripas/ABACAPRESS.COM News

 

 

 

Partager cette publication