Le Metavers a son média, D3

Laurie Segall, journaliste et entrepreneure, lance D3 un média entièrement dédié au Web3 et au Metavers. Et veut parler de l'humain dans la Tech...

Sommaire

  • Journaliste et entrepreneure Tech
  • Première interview choc
  • L’humain dans la Tech

D3, un média spécialisé dans le Metavers vient enfin de voir le jour. Lancé par la start-up Dot Dot Dot dirigée par la journaliste Laurie Segall et Derek Dodge, il couvre l’actualité de ce nouveau monde en construction, dominé par la blockchain, la finance décentralisée et les NFTs. Certains décrivent le Web3 -le Metavers- comme la prochaine génération de l’internet.   

Journaliste et entrepreneure Tech

Interrogée par le site Variety, Laurie Segall témoigne : « j’ai commencé à couvrir les fondateurs encore inconnus d’Airbnb, Instagram et Uber lorsque personne ne s’y intéressait vraiment. Ce sont devenus des mastodontes qui ont transformé la société ». Après avoir couvert la Tech pendant des années pour CNN -elle est originaire d’Atlanta et a commencé comme stagiaire à la chaîne d’infos-, Laurie Segall est devenue entrepreneuse. En 2019, elle crée Dot Dot Dot avec l’ambition de traiter l’impact humain de la technologie tout en collaborant avec l’émission de CBS 60 Minutes+.  

Metavers

Meta Logo ©Avishek Das/SOPA Images/SPUS/ABACAPRESS.com

Première interview choc

D3 frappe fort pour ses débuts avec une interview de Nicole Muniz, PDG de Yuga Labs. C’est la première fois qu’elle raconte devant une caméra son histoire, celle des NFTs Bored Ape Yacht Club. Pour acheter un NFT Bored Ape, il faut débourser 250 000 dollars a minima. “Pour certains, c’est excitant. Ils veulent en faire partie. C’est une nouvelle conquête », explique Nicole Muniz. Celle qui s’est rendue célèbre en interviewant Mark Zuckerberg et Jack Dorsey prévoit d’autres interviews chocs avec les stars du Web3 et du Metavers.  

L’humain dans la Tech

Son prochain livre, Special Characters: My Adventures with Tech’s Titans and Misfits (Caractères particuliers : mes aventures avec les titans et les marginaux de la technologie), sort le mois prochain. Confrontée elle-même au syndrome de l’imposteur, elle se penche sur la question du doute de soi. “J’ai interviewé des personnes qui ont le mieux réussi dans le monde, les plus grands milliardaires qui ont façonné la société. Mais, souvent, après les entretiens, je pouvais voir dans leurs yeux qu’ils doutaient d’eux-mêmes. Du genre, “ai-je vraiment été bon ?” C’est tellement humain”, explique-t-elle dans The Cut. L’humain dans la Tech, sujet du XXIe siècle…

soutenez informelles Le Metavers a son média, D3

Partager cette publication

Informelles a besoin de vous!

A trois associés- Olivia Strigari, Yves Bougon et Mickaël Berret -  on a réalisé un rêve un peu fou: créer un média économique indépendant pour les femmes actives, pour avoir un impact sur l’égalité femme-homme, pour briser le plafond de verre et l’isolement des femmes managers, insuffler l’esprit de sororité parmi toutes celles qui œuvrent au quotidien, pour les inspirer avec des portraits de leurs paires, pour partager leurs expériences, leurs coups de gueule et de tête, pour les accompagner pas à pas dans leur aventure. Celle d’être une femme épanouie et libre.

Ce rêve est désormais en ligne, à un an de son lancement. Avec un nouvel outil génial qui œuvre pour la presse indépendante: la plateforme Jaimelinfo qui permet de faire des dons défiscalisés aux médias qui vous tiennent à cœur. Alors si vous partagez notre démarche et avez envie de contribuer à l’avancée de la parité, n’hésitez pas à nous soutenir ! Votre don sera défiscalisé à 66% et, en plus, réduira vos impôts!

Pour agir concrètement et faire que l’indépendance financière des femmes soit une réalité et l’entrepreneuriat féminin facilité…

Soutenez Informelles.media, la presse libre et indépendante pour l’empowerment féminin!

Donate