Le portrait du mois dans Smart Tech: Mathilde Collin, CEO de Front la nouvelle licorne

Dans l'émission Smart Tech du 13 septembre de Delphine Sabattier, Mathilde Collin CEO de Front, une start-up qui veut « ré-inventer l’email » est à l'honneur. Chouchou des médias depuis juin 2022 car Front est la onzième licorne au monde dirigée par une femme après son tour de table en série D, Mathilde Collin n'est pas une dirigeante comme les autres. Humaine et proche de ses équipes, elle aborde le sujet de la santé mentale en entreprise qu'elle met au fondement de sa mission. Portrait.

Sommaire

  • Une première expérience professionnelle négative
  • Créer une entreprise avec au coeur: transparence, humilité et collaboration
  • Quelle est l’activité du logiciel Saas Front?
  • Front à l’assaut de la Silicon Valley dans le Y Combinator
  • La santé mentale au travail, au coeur des préoccupations de Mathilde Collin

Pour cette nouvelle rentrée de l’émission Smart Tech présentée par Delphine Sabattier avec Informelles, Mathilde Collin, CEO et co-fondatrice de Front est à l’honneur.  Pourquoi? D’abord parce que c’est la coqueluche des médias français et américains depuis que Front est devenu la onzième licorne au monde sur les 1360 recensées par Crunchbase dirigée par une femme, française de surcroît, avec une valorisation de plus d’un milliard. Mais c’est aussi parce que Mathilde est entrée dans le Top 100 des Female Founders qui construise les business les plus innovants et ambitieux des USA selon le média Inc et que son entreprise, Front, fait partie de la très prestigieuse liste du Cloud100 de Forbes pour 2022 après sa dernière levée de fonds en série D en juin dernier, à hauteur de 65 millions de dollars. Enfin parce qu’elle a accompli tout ça à l’âge d’à peine 32 ans, avec un challenge parental à la clé: un enfant en bas âge et un autre dans les starting-blocks.

Une première expérience professionnelle négative

Elle commence sa carrière de façon très classique, dans une entreprise de logiciels française basée à Paris à sa sortie d’HEC avec un master en entrepreneuriat. Mais au bout d’un an, elle se sent très malheureuse. Elle dit lors d’une interview dans Les Echos qu’elle prend alors « la mesure de la responsabilité des dirigeants sur la santé mentale des gens qu’ils emploient car lorsqu’on est très malheureux au travail, c’est très difficile d’être heureux dans sa vie personnelle ». Elle ne comprend pas le plaisir qu’ont les employés autour d’elle à parler mal de leur boss, ce mal-être au travail.

Créer une entreprise avec au coeur: transparence, humilité et collaboration

Ce mauvais management la déroute, mais elle va vite en faire la force de l’entreprise qu’elle crée avec, son associé Laurent Perrin, Front, en opposition avec tout ce qu’elle vient de vivre. Au cœur de sa mission d’entreprise : la transparence, l’humilité et la collaboration. Avec une attention particulière au bien-être de ses employés et de ses clients. C’est une des premières personnes dans le monde digital, à parler de santé mentale avec autant de sincérité et d’aplomb. Dans un monde de langue de bois, la sienne tranche de façon surprenante.

« J’ai pris la mesure de la responsabilité des dirigeants sur la santé mentale des gens qu’ils emploient car lorsqu’on est très malheureux au travail, c’est très difficile d’être heureux dans sa vie personnelle » . Mathilde Collin, CEO de Front, dans Les Échos

Quelle est l’activité du logiciel Saas Front?

Alors que de nombreux analystes pontifient sur la mort de l’email, Front est un logiciel Saas qui permet justement aux entreprises de gérer leur relation avec leurs clients, emailing en tête  et tous les outils de CRM avec plus de facilité grâce à son interface. La mission de Front, selon Mathilde : rendre les gens plus heureux au travail grâce à un outil simple d’usage. Son ascension est assez fulgurante.

Front à l’assaut de la Silicon Valley dans le Y Combinator

Elle crée la boîte en 2013 avec le soutien de l’investisseur Thibaut Elzière. En 2014, Front postule et rentre au Y Combinator, le méga incubateur de la Silicon Valley qui finance les start-up prometteuses. Alors Mathilde s’exile à aux Etats-Unis avec son associé et ses trois premiers employés. Ils sont aujourd’hui 300 entre San Francisco, Paris, Phoenix, Chicago et Dublin. Avec une particularité de taille : 80% de femmes dans la direction et 50% chez les managers. Mathilde explique que plus de diversité permet plus de performance.

La santé mentale au travail, au coeur des préoccupations de Mathilde Collin

La simplicité de Mathilde Collin est déconcertante, dans sa manière d’être et dans ses propos. A un journaliste américain qui l’interviewe à brule pourpoint de le plus gros challenge récent de sa vie professionnelle, elle répond que c’est de gérer sa petite fille de 2 ans, sa nouvelle grossesse et son job de CEO avec tout ce qu’il comporte. Elle lui parle aussi des débuts du Covid19 où elle est enceinte de trois mois. Alors qu’elle panique à cause de la situation, elle se calme grâce à des séances d’hypnose. Ou encore lorsque son associé, Laurent Perrin est atteint d’un cancer en 2017 et qu’elle doit prendre à bras le corps toute la boite en plein croissance. La vie privée et la vie professionnelle sont totalement imbriquées. L’humain encore et encore est au centre de toutes ses réflexions, de sa technologie et fait, justement, sa réussite.

Retrouvez l’actualité des nouvelles technologies, dans l’émission Smart Tech, conçue et présentée par Delphine Sabattier, toutes les semaines du lundi au vendredi à 11heures la nouvelle chaîne business, B-Smart, présente dans les bouquets Orange, Bouygues et Free ou en replay sur www.bsmart.fr.

 

 

Partager cette publication