L’Interview Informelle: les 15 ans du Cartier Women’s Initiative

Wingee Sampaio est responsable du programme Cartier Women's Initiative. À l'occasion de ses quinze ans, elle en dresse le bilan.

Sommaire

  • Le premier programme d’empowerment féminin au monde
  • Les missions du CWI
  • L’impact du COVID-19
  • Un programme en expansion

Cartier Women's Initiative

Wingee Sampaio est responsable du programme Cartier Women’s Initiative qui récompense chaque année des femmes entrepreneuses à impact social, dans tous les secteurs. À l’occasion des quinze ans du programme, elle dresse le bilan des actions entreprises et détaille les projets futurs alors que s’achève l’Expo 2020 Dubai où Cartier a soutenu le Pavillon de la Femme (Women’s Pavilion). Une collaboration entre Cartier Women’s Initiative, Cartier Philanthropy et la Fondation Cartier pour l’art contemporain. Une première car aucun pavillon n’avait auparavant été consacré aux femmes…

Le premier programme d’empowerment féminin au monde

Informelles : Comment devient-on responsable du Cartier Women’s Initiative ?

Wingee Sampaio : « C’est un heureux hasard car je viens du monde de la finance. Il y a deux ans et demi, j’ai décidé d’accompagner mon mari qui s’installait à Paris pour raisons professionnelles. J’ai d’abord collaboré en tant que consultante avec le Cartier Women’s Initiative. Et j’ai pris ce poste en novembre 2019 juste avant le début de la pandémie. Chez Cartier, j’ai trouvé de nombreuses femmes à des postes de direction et la parité femmes-hommes est un sujet prioritaire pour l’entreprise ».

Quel est le bilan de quinze ans de Cartier Women’s Initiative ?

WS : « En 2006, le Cartier Women’s Initiative était un événement plus focalisé sur le leadership des femmes. Cyrille Vigneron, président de Cartier depuis janvier 2016, a vraiment saisi qu’il y avait un réel potentiel au-delà de la simple cérémonie et des prix. Il a ainsi pris la décision d’y consacrer plus de ressources. Le projet est devenu plus autonome et, depuis cinq ans, il a pris sa forme actuelle. En quinze ans, le programme a évolué. 262 entrepreneuses de 62 pays ont été honorées et elles sont encore actives au sein du CWI. Plus de 6 millions de dollars d’aides ont été décernés. Notre objectif est d’en faire le premier programme d’empowerment féminin au monde, le “premier de sa classe” comme on dit en anglais ».

Il y a-t-il un événement spécial ?

WS : « Pour célébrer le 15e anniversaire de la Cartier Women’s Initiative, neuf anciennes boursières ont été sélectionnées pour l’impact extraordinaire que leurs entreprises ont eu au fil des ans. Les Impact Awards couvrent trois catégories : « Améliorer les vies », « Préserver la planète » et « Créer des opportunités », toutes basées sur les objectifs de développement durable des Nations Unies. Parmi elles, trois seront récompensées dans chacune des trois catégories. L’annonce aura lieu le 6 mars lors d’une cérémonie à Dubaï ».

CWI 2022 9 Fellows Banner L'Interview Informelle: les 15 ans du Cartier Women's Initiative

Les neuf lauréates des Impact Awards des 15 ans du Cartier Women’s Initiatives

Les missions du CWI

Qu’est-ce que le CWI aujourd’hui ?

WS : « Le CWI a quatre piliers principaux. Il y a d’abord la cérémonie de remise de prix qui a lieu, à chaque fois, dans un pays différent. Mars 2022, à Dubaï; la Chine l’année suivante et la Russie en 2024. Il y a aussi la question de l’indépendance financière qui est clairement un gage de succès pour les femmes entrepreneures. Le CWI se veut un programme d’accompagnement d’un an avec un système de bourses et d’aides financières. Une communauté de trois-cents investisseurs et business angels ont également accès aux lauréates. Il y a toujours un investisseur parmi les cinq membres de chaque jury. L’entrepreneuriat est également un voyage terriblement solitaire, encore plus pour les femmes. L’objectif est par conséquent de développer la sororité en favorisant la collaboration entre lauréates grâce à la mise en place d’une plateforme numérique globale. Nous soutenons enfin des recherches et rapports sur l’entrepreneuriat féminin car l’impact s’effectue aussi grâce aux données ».

« En lisant le rapport du GEM, on s’aperçoit que les dizaines de millions de femmes entrepreneures ont un impact considérable dans le monde. » Wingee Sampaio, Directrice Monde du programme Cartier Women’s Initiative

Grâce à une collaboration avec le Global Entrepreneurship Monitor.

WS : « Nous soutenons l’action du consortium Global Entrepreneurship Monitor (GEM) qui analyse depuis vingt ans le développement de l’entrepreneuriat féminin. Pour Cartier, c’est une alliance idéale qui nous permet d’alimenter nos connaissances et de piloter nos programmes. En lisant le rapport annuel, on s’aperçoit que les dizaines de millions de femmes entrepreneures ont un impact considérable dans le monde. Dans son édition 2021, publiée en novembre dernier, le GEM évalue ainsi l’impact du COVID-19 sur la création d’entreprises par les femmes dans le monde ».

L’impact du COVID-19

Quel est d’ailleurs l’impact du COVID-19 sur les lauréates ?

WS : « C’est évidemment un environnement difficile et plus exigeant. Certaines ont dû pivoter, changer de business model; d’autres ont voulu faire partie de la solution en adressant les questions d’accès à la santé, d’éducation ou de parité. De mon côté, je n’ai pas eu l’occasion de voyager et rencontrer les équipes. En 2021, j’ai cependant pu me rendre sur le terrain en Russie. Le CWI n’est pas un projet horizontal managé par le siège. La problématique n’est pas la même pour tout le monde. Par exemple, la Russie a son propre programme. Au Japon, nous essayons de promouvoir l’entrepreneuriat des femmes via des rencontres dans les universités avec les étudiantes ».

P44 L'Interview Informelle: les 15 ans du Cartier Women's Initiative

Lauréates du prix Cartier Women’s Initiative

Un programme en expansion

Quels sont les projets futurs ?

WS : « Notre objectif est bien sûr de faire grandir le programme. Nous avons sept prix régionaux et nous allons bientôt en ajouter trois autres : Europe de l’Est, Asie centrale et Océanie. Il y a un prix global de la pionnière en sciences et technologies. Et nous y ajouterons à partir de 2023 un autre prix centré sur la diversité, la parité et l’inclusion. L’objectif est de sélectionner des entrepreneurs, femmes mais aussi hommes, qui apportent des réponses concrètes. Nous passerons donc de sept à douze prix au total ».

soutenez informelles L'Interview Informelle: les 15 ans du Cartier Women's Initiative

Découvrez aussi

© Glessner House Museum - Informelles

Série d’été : Frances Glessner Lee révolutionne la médecine légale

Frances Glessner Lee a apporté une méthodologie aux scènes de crimes à une époque où les méthodes d’investigation sur les morts violentes n’étaient qu’à leurs b...

Betty Friedan

Série d’été : Betty Friedan au secours des « desperate housewives » des années 1960

Betty Friedman, journaliste et auteure du livre "The Feminine Mystique" (1963) est une figure importante du second mouvement féministe américain qui s'érige con...

Cynthia Usui Book 2 Photo 1 Au Japon, Cynthia Usui redonne espoir aux femmes au foyer

Au Japon, Cynthia Usui redonne espoir aux femmes au foyer

Choisir entre maternité et activité, tel est le dilemme des femmes au Japon. En 2017, Cynthia Usui décide de partager son expérience. Celle d'une femme au foyer...

Partager cette publication