Les femmes dans la Tech en 2022: une lente progression

Les femmes s’installent dans le paysage du secteur des technologies. Pourtant, de nouveaux facteurs freinent cette avancée. Quels sont-ils ? Zoom sur "TMT predictions 2022" une étude sur les transformations du secteur technologique réalisée par Deloitte.

Sommaire

    • Dans le secteur de la Tech, les femmes s’installent
    • Comment expliquer cette croissance ?
    • Des vents contraires soufflent à l’horizon ?
    • Les politiques innovantes de certaines entreprises
    • Le conseil de Deloitte pour booster la carrière des femmes

Que se passe-t-il dans le monde de la tech après la crise du covid-19 ? C’est la question à laquelle tente de répondre le cabinet d’études Deloitte. Publiée le 1er Décembre 2021, « TMT predictions 2022 » (Prédictions du secteur des Technologies, des Médias et des Télécommunications en français), une étude internationale basée sur les vingt plus grandes entreprises de la tech, montre que le secteur a beaucoup souffert de la pandémie de Covid-19 mais que l’année 2022 sera florissante. En effet, la crise a accéléré beaucoup de tendances comme l’intérêt croissant du bien-être ou de la diversité en entreprise. Toute une partie de l’étude est dédiée à la part croissante qu’occupent les femmes dans le secteur de la Tech entre 2019 et 2022. Un progrès que les experts qualifient de « notable » mais qui comporte malgré tout son lot de difficultés.

Dans le secteur de la Tech, les femmes s’installent

Les femmes « gagnent du terrain, mais sont confrontées à de nouveaux vents contraires » annonce une étude du cabinet de conseil Deloitte. En effet, l’étude prévoit que les grandes entreprises du secteur des technologies, des médias et télécommunications (TMT) atteindront, en moyenne, près de 33 % de femmes dans leurs effectifs en 2022. Soit un peu plus de 2 points de pourcentage de plus qu’en 2019. Bien que faible, Deloitte Global estime que cette augmentation est un réel progrès.

Comment expliquer cette croissance ?

Pour les experts, le secteur technologique aurait bénéficier de cette croissance parce qu’ils auraient été mieux préparés à passer rapidement au travail à distance et aux modèles de travail flexibles lorsque la pandémie a démarré. Par ailleurs, ces mêmes entreprises avaient également mis en place des programmes et des engagements en faveur de la diversité (de genre et autre)  en termes de recrutement depuis plusieurs années. Cet engagement aurait porté ses fruits.

Lire aussi

• Parité : le rapport Piketty qui détaille l’inégalité de revenus hommes-femmes
• Une femme à la tête de Naver, le géant de la tech de Corée du Sud

Des vents contraires soufflent à l’horizon

L’étude Women @ Work 2021 de Deloitte, qui a interrogé 500 femmes travaillant dans le secteur mondial des TMT, révèle qu’elles ont connu des « baisses spectaculaires de motivation et de productivité au travail, de satisfaction professionnelle, d’équilibre entre vie professionnelle et vie privée, et de sentiment de loyauté envers leurs employeurs ». Leur satisfaction en termes d’équilibre entre la vie privée et la vie professionnelle aurait chuté de 38 points, et leur capacité à arrêter le travail de 19 points. Enfin, l’étude avance que « seulement 38% des femmes du secteur des TMT estiment que l’engagement de leur organisation à les soutenir a été suffisant ».

« Seulement 38% des femmes du secteur des TMT estiment que l’engagement de leur organisation à les soutenir a été suffisant. » Deloitte Global, TMT predictions 2022

Les politiques innovantes de certaines entreprises

Pour pallier à ces difficultés, Deloitte explique que certaines entreprises comme Google, Salesforce et IBM, ont proposé des services de garde d’enfants et de congés payés mais aussi des conseils gratuits en matière de santé mentale, des journées de déconnexion collective ou des contenus éducatifs axés sur les enfants. Ces politiques proactives peuvent selon eux éviter l’épuisement professionnel. Cela permettrait également de retenir les talents féminins et de renforcer leur loyauté envers les employeurs pendant la crise et au-delà.

Le conseil de Deloitte pour booster la carrière des femmes

Pour le cabinet d’études, l’embauche n’est pas le seul levier sur lequel les entreprises doivent se concentrer. Pour une mixité effective, la rétention des talents féminin et leur promotions posent question. En effet, les recherches indiquent qu’environ « la moitié des travailleuses du secteur abandonnent leur emploi dans le domaine de la technologie en milieu de carrière, et que les femmes occupent moins d’un quart des postes de direction du secteur ». Les préjugés sexistes seraient le principal obstacle empêchant les femmes du secteur de la technologie d’accéder à des postes de direction d’après un rapport Deloitte publié en 2020.

soutenez informelles Les femmes dans la Tech en 2022: une lente progression

Partager cette publication