Les six étapes clés pour démarrer une entreprise

Vous souhaitez rejoindre l’aventure entrepreneuriale mais vous ne savez pas comment vous y prendre ? Dans cet article nous vous présentons les grandes étapes sur lesquelles vous devez vous pencher pour vous lancer. Bonne lecture !

Sommaire

  • 1 – Trouver et évaluer votre idée
  • 2 – Faut-il en parler autour de soi ?
  • 3 – Les documents importants pour mon projet d’entreprise
  • 4 – Le choix des statuts juridiques
  • 5 – Les formalités de création au CFE
  • 6 – Le choix du financement
  • Le début d’activité

Se lancer dans l’aventure entrepreneuriale peut-être excitant, gratifiant et enrichissant. Néanmoins pour beaucoup, l’idée d’entreprendre est angoissante. Risques économiques, lourdeur administrative, ou manque de connaissances… Entreprendre c’est s’aventurer dans une jungle qui regorge de défis. Que se cache-t-il derrière cette activité qui fascine autant qu’elle effraie ? Nous vous proposons de reprendre, étape par étape, le processus de création d’une entreprise. Un parcours souvent incompris mais réalisable.

1 – Trouver et évaluer votre idée

La première étape pour créer son entreprise est de trouver une idée qui répond à un besoin. Il n’est pas nécessaire de trouver un concept révolutionnaire. Selon Philippe fondateur de L’atelier-entreprise, « les idées les plus simples sont celles qui ont le plus de chances d’aboutir ». Posez-vous d’abord la question, quelles sont les difficultés que vous rencontrez au quotidien et quel produit / service peut les résoudre ?

Une des qualités premières de l’entrepreneur est la curiosité. Ne vous lassez jamais de chercher de nouveaux concepts innovants en France ou à l’étranger.

« Les idées les plus simples sont celles qui ont le plus de chances d’aboutir. » Philippe, fondateur de L’atelier entreprise 

2 – Faut-il en parler autour de soi ?

Souvent, de peur de se faire voler leur idée, les jeunes entrepreneurs restent discrets et ne parlent pas de leur projet. Sachez qu’il est bon de discuter de son projet avec votre entourage, ainsi vous pouvez recueillir des réactions, des remarques susceptibles de faire évoluer votre concept. Parfois parler de votre projet vous permet même d’étendre votre réseau, comme c’est le cas avec Bouge ta boîte.

Si néanmoins, vous vous méfiez de votre entourage, l’idéal serait de parler de votre projet après avoir concrétisé les premières étapes indispensables: dépôt de la marque ou du design, développement d’un MVP, le Minimum Viable Product.

3 – Les documents importants pour mon projet d’entreprise

Vous avez certainement déjà entendu parler de business plan, business modèle, étude de marché, prévisionnel financier etc. Décrypter le sens de ces termes peut devenir un vrai casse-tête et pourtant ce n’est pas bien compliqué. On vous explique.  

Le business plan aussi appelé plan d’affaires en français est la carte d’identité détaillée de votre projet d’entreprise. Ce document recense toutes les informations et analyses liées à votre projet: vos motivations, votre produit ou service, votre analyse de la concurrence et de la clientèle – l’étude de marché-, votre stratégie commerciale, c’est-à-dire le business model-, vos objectifs et votre prévisionnel financier, la partie chiffrée qui permet de mesurer la rentabilité d’un projet et de vérifier son équilibre financier. Le business plan est un véritable outil de pilotage pour l’entrepreneur car il permet de constater d’éventuels écarts par rapport aux prévisions initiales.

Kevin Dolgin, professeur en entrepreneuriat et serial entrepreneur, interrogé en novembre dernier au sujet du business plan ,affirme également qu’en plus d’être un outil de pilotage, le plan d’affaire constitue un véritable outil de communication : « Quand vous êtes entrepreneur vous êtes toujours en train de pitcher votre projet de manière formelle afin de convaincre d’éventuels partenaires, des investisseurs ou des banques mais également de manière informelle pour convaincre vos proches de vous encourager dans votre démarche »

4 – Le choix des statuts juridiques

Le choix du statut juridique doit également apparaître dans le business plan car il est déterminant dans la réussite du projet. Il donne un cadre juridique qui permet à l’entreprise de voir le jour en toute légalité. Quelque soit votre activité vous devrez opter pour une entreprise individuelle ou une société. 

La différence principale entre l’entreprise individuelle et la société réside dans le fait que l’entreprise individuelle ne forme qu’une seule et même personne avec l’entrepreneur, tandis que la société est une personne « morale » distincte de son dirigeant, même s’il est seul.

Dans le choix de l’entreprise individuelle on retrouve les statuts suivants : l’EI (Entreprise Individuelle), l’EIRL et la micro entreprise. Pour les sociétés vous aurez le choix entre SAS (Société par Action simplifiée), SARL (Société A Responsabilité Limitée), SA (Société Anonyme), SASU (Société par Action Simplifiée Unipersonnelle), EURL (Entreprise Unipersonnelle A Responsabilité Limitée) ou SNC (Société en Nom Collectif). Le choix entre une entreprise individuelle et une société dépend de certains critères comme la volonté de s’associer, l’organisation patrimoniale, le régime social de l’entrepreneur etc.

5 – Les formalités de création au CFE

Une fois le statut défini, l’entrepreneur doit immatriculer son entreprise auprès du Centre de Formalités des Entreprises (CFE), plus communément appelé « guichet unique ». Dans la majorité des cas, cette démarche se déroule en ligne et consiste à déclarer son activité et à immatriculer son entreprise. Cette formalité permet à l’entreprise d’obtenir un numéro unique d’identification appelé Siren ainsi qu’un code APE (Activité Principale Exercée). Trouvez votre CFE selon votre activité.

Le Centre des formalités des entreprises dépend de la nature de votre activité. L’immatriculation s’effectue auprès de la Chambre de commerce et de l’industrie (CCI), pour une activité commerciale, de la Chambre des métiers et de l’artisanat (CMA), pour une activité artisanale, ou auprès de l’URSSAF, pour une activité libérale.

6 – Le choix du financement

Le choix du financement fait également partie du business plan. Plusieurs éventualités s’offrent à vous. Faire appel à un investisseur, à des business angels, des banques, à des établissements de crédit, à des plateformes de crowdfunding ou à des organismes publics comme la BPI France (Banque pour l’Investissement française).

Début d’activité

Une fois toutes ces étapes passées, votre entreprise est prête à démarrer son activité. Prêtes à vous lancer? 

soutenez informelles Les six étapes clés pour démarrer une entreprise

Découvrez aussi

frances haugen Frances Haugen lance "Beyond the screen" pour assainir les réseaux sociaux

Frances Haugen lance « Beyond the screen » pour assainir les réseaux sociaux

La lanceuse d'alerte et ex-employée de Facebook, Frances Haugen, a annoncé jeudi dernier, le lancement de "Beyond the screen", une ONG qui a pour mission d'assa...

samantha cristoforetti Qui est Samantha Cristoforetti, première commandante à bord de l’ISS?

Qui est Samantha Cristoforetti, première commandante à bord de l’ISS?

Ce mercredi 28 septembre, l'italienne Samantha Cristoforetti prend officiellement les rênes de la Station Spatiale Internationale (ISS). Elle deviendra alors la...

Giorgia Meloni Giorgia Meloni, une Marine Le Pen à l'italienne?

Giorgia Meloni, une Marine Le Pen à l’italienne?

Issue de l'extrême droite avec son parti fondé en 2014, Fratelli d'Italia (Frères d'Italie), Giorgia Meloni a gagné les dernières élections législatives haut la...

Partager cette publication