Mary Barra à la tête du business américain

Mary Barra, CEO de General Motors depuis 2014, vient d'être nommée à la présidence de l’organisation Business Roundtable, organisme de lobbying du business américain.

Sommaire

  • Une femme à la tête du « club des dirigeants » aux USA
  • Take action!
  • Mary Barra, fervente partisane de la cause des femmes

Mary Barra à la tête du « club des dirigeants » aux USA

Mary Barra, CEO de General Motors depuis 2014, a fait la une en octobre aux Etats-Unis. Elle a été nommée à la présidence de l’organisation Business Roundtable, l’organisme de lobbying du business américain. C’est une première car aucune femme n’avait jusque-là géré cet influent groupe de chefs d’entreprises.

Le BRT avait été un soutien discret mais puissant de Joe Biden pendant sa campagne présidentielle. Il avait également pris position en août 2019 pour que les entreprises intègrent dans leur mission une conception élargie d’un capitalisme (stakeholder capitalism) bénéficiant à toutes les parties (employé.e.s, fournisseurs, société) et pas uniquement aux actionnaires, suscitant un débat passionné outre-atlantique.

Take action!

Première femme à diriger un constructeur automobile, Mary Barra a fait toute sa carrière chez GM. Entrée dans l’entreprise à 18 ans (pour travailler sur les chaînes de production), “elle a gravi tous les échelons jusqu’à la direction de l’entreprise en 2014 et utilise désormais sa position pour lutter contre le changement climatique” et promouvoir les véhicules électriques, écrit le site spécialisé NewsWheel.

« “Elle a gravi tous les échelons jusqu’à la direction de l’entreprise en 2014 et utilise désormais sa position pour lutter contre le changement climatique.”  NewsWheel

Mary Barra, fervente partisane de la cause des femmes

Cette ingénieure est aussi une fervente partisane de la promotion des femmes et des minorités dans l’entreprise. Elle est signataire de la coalition OneTen qui promeut l’égalité des chances pour tous. Time l’a ainsi incluse dans sa liste des 100 personnes les plus influentes de 2021… Nul doute que pendant ses deux ans à la tête du BRT, Mary Barra fasse parler d’elle et de sa conception d’un néo-capitalisme.

 

 

Partager cette publication