Mostra di Venezia78: les femmes ont le vent en poupe dans le cinéma

A l’instar des Oscars et de Cannes, la Mostra du cinéma de Venezia78 vient de couronner une femme. Mais qui est Audrey Diwan récompensée par le Lion d’or pour son deuxième film, "L'événement" ? Retour sur ce prix attribué à une jeune réalisatrice et une belle année pour les femmes du cinéma.

Sommaire

  • 2021, l’année du cinéma féminin
  • Qui est Audrey Diwan?
  • « L’événement », un film sur la douleur de l’avortement
  • Une Mostra de femmes

2021, l’année du cinéma féminin

Après les deux Oscars du meilleur film et meilleure réalisation attribués à Chloé Zhao pour « Nomadland », après le Festival de Cannes et sa Palme d’or attribuée à Julia Ducournau pour “Titane”, l’année 2021 marque un tournant pour les femmes du cinéma puisque c’est à nouveau l’une d’entre elles qui remporte la suprême récompense à la 78ème édition de la Mostra du cinéma international de Venise. A l’issue de la cérémonie de clôture, samedi 11 septembre, Audrey Diwan, jeune réalisatrice de 41 ans vient d’être couronnée par le Lion d’or pour son deuxième film, “L’événement”.

Qui est Audrey Diwan?

Française d’origine libanaise, Audrey Diwan démultiplie ses talents depuis de nombreuses années: à la fois journaliste- chez Glamour d’abord, puis chez Stylist qu’elle co-fonde et où elle signe des chroniques hebdomadaires sans fard-, auteure et éditrice chez Denoël, scénariste prolixe-dont de nombreux scénarios écrits avec et pour son mari Cédric Jimenez- et, enfin, réalisatrice depuis son premier film, « Mais vous êtes fous », sorti en 2019, elle est partout. Avec “L’événement”, dont elle signe aussi l’adaptation au cinéma, on entre dans l’histoire autobiographique éponyme de la romancière Annie Ernaux qui, dans les années 1960, tombe enceinte. Prise dans un dilemme entre sa liberté d’étudiante de lettres et l’emprisonnement du couple et de la vie de famille, elle choisit la liberté et cherche à se faire avorter. Seule, car personne ne se lèvera pour l’aider. L’avortement est encore illégal, – il sera dépénalisé par la loi Veil 15 ans plus tard, le 17 janvier 1975, avec les débats que l’on connaît.

« L’événement », un film sur la douleur de l’avortement

Filmé au plus près, avec des prises de vues intimistes, Audrey Diwan a pris à bras le corps un sujet qui touche de nombreuses femmes et qui est incarné avec justesse par Anamaria Vartolomei, son actrice principale. « Malheureusement quand vous travaillez sur l’avortement vous êtes toujours dans l’actualité », rappelle-t-elle lorsqu’elle reçoit sa récompense. « J’ai fait ce film avec colère et désir, je l’ai fait avec mon ventre, avec mes tripes, avec mon coeur », a-t-elle ajouté. « Je voulais que ce soit une expérience ». 

« Malheureusement quand vous travaillez sur l’avortement vous êtes toujours dans l’actualité ». Audrey Diwan, réalisatrice primée à la Mostra di Venezia

Une Mostra de femmes

Le palmarès confirme le rôle prédominant des femmes puisque le Lion d’argent, prix de la meilleure réalisation, est allé à Jane Campion pour “Le pouvoir du chien” avec Kirsten Dunst et Benedict Cumberbatch, presque trois décennies après sa Palme d’or pour “La Leçon de piano”. “ Un mur de Berlin est en train de tomber” a souligné la réalisatrice néo-zélandaise à propos de la féminisation des prix de l’année 2021. Une réussite pour le collectif 50/50 engagé pour la parité dans le monde du cinéma et dont Audrey Diwan fait aussi partie. Gageons que l’ère du post #metoo vient tout juste de commencer.

 

Partager cette publication
Written by Olivia Strigari
Passionnée par les questions sociétales liées à la condition de la femme, en France et dans le monde, par la maternité, l’éducation et les neurosciences, la parentalité au sens large et la santé des femmes et des jeunes enfants, Olivia Strigari a dirigé pendant 5 ans la rédaction web & print de famili et magicmaman au Groupe Marie Claire et assuré des événements tels que la Journée Nationale de l’Infertilité, réunissant les plus grands experts de France et d’Europe, autour de conférences phares très suivies pendant ses 6 éditions. Fin 2020 elle quitte ses fonctions pour lancer Informelles, le média des femmes actives. Auparavant elle avait mis ses compétences et sa soif de découvertes et de grands espaces au services des magazines Hôtel&Lodge en France et en Italie dont elle a assuré la rédaction en chef pendant 7 ans. Elle a oeuvré au lancement de l’édition italienne, à la création des Hôtel&Lodge Awards, un événement porteur dans l’hôtellerie récompensant les meilleurs établissements chaque année, et, enfin, à la digitalisation des contenus. Une carrière de journaliste avant tout, interrompue par une mission de directrice de la communication dans l’agence créative Havas 360, pour repositionner et digitaliser toute la communication de cette entité française du groupe Havas. Spécialisée dans le déploiement de titres plurimédia, elle suit actuellement un cursus de Executive International MBA à l’IAE Paris Sorbonne Business School.