Palmarès du cinéma 2022: les femmes à l’honneur avec une exception française

Récompensées pour leur talent, les femmes prennent de plus en plus leur place dans les palmarès dans le monde du cinéma. Exception faite pour la France, où les César semblent encore à la traine sur les questions de parité... Retour sur deux mois de cérémonies avec les Oscars, SAG Awards, BAFTA et Berlinale.

Sommaire

  • Les Oscars 2022, le sacre des femmes
  • La Berlinale 2022, un palmarès presqu’exclusivement féminin
  • La parité exemplaire des SAG Awards
  • La cérémonie des César : l’exception française?

Traditionnellement en février et mars, c’est l’embouteillage du monde cinématographique pour récompenser les acteurs, les réalisateurs, les producteurs et tous les métiers qui contribuent à l’industrie du film. La Berlinale (Internationale Filmfestpiele Berlin) s’est tenue du 10 février au 20 février 2022, les César ont eu lieu dans la salle mythique de l’Olympia le 25 février, suivis des SAG Awards (Screen Actors Guild Awards) le 28 février aux USA, puis des BAFTA (British Academy Film Awards) le 13 mars et, enfin, la cérémonie des Oscars a clôturé deux mois denses, le 28 mars dernier à Los Angeles. Un frémissement de changement d’ère s’est fait sentir depuis le dernier Festival de Cannes en 2021, qui avait attribué sa palme d’or à une femme, Julia Ducournau pour Titane.  A Venise, fin août 2022, les Lions s’étaient penchés vers plus de parité. En ce début 2022, c’est devenu une véritable déferlante, de nombreuses femmes ayant décroché des prix qu’elles avaient jusqu’ici du mal à remporter face aux hommes. A une exception près: l’académie des César, qui n’a toujours pas l’air de prendre la mesure du temps…

Les Oscars 2022, le sacre des femmes

“Coda”, le remake de “La famille Bélier” a reçu l’Oscar suprême du meilleur long métrage

Pour sa 94ème édition, l’Academy of Motion Picture Arts & Sciences en a surpris plus d’un. Avec un petit budget de 10 millions d’euros, le film indépendant Coda déjoue tous les pronostics dimanche dernier, en recevant l’Oscar du meilleur long métrage. Mais cette victoire est aussi celle de la plateforme d’Apple TV+, qui devient la première plateforme de streaming à remporter la statuette dorée de meilleur film. Pour couronner le tout, la réalisatrice, Sian Heder, remporte également l’Oscar du meilleur scénario adapté et l’acteur Troy Kotsur, remporte le trophée du meilleur second rôle. Sourd de naissance, il est applaudi en langue des signes par les invités de la soirée, lorsqu’il vient chercher son prix sur scène.

Jane Campion sacrée meilleure réalisatrice

La cinéaste néo-zélandaise de 67 ans, Jane Campion, devient quant à elle a troisième femme (seulement!) à remporter l’oscar de la meilleure réalisatrice de l’histoire de la cérémonie des Oscars. Déjà auréolée de succès à la Mostra de Venise 2021 avec un Lion d’argent, aux BAFTA et aux Golden Globes 2022 en tant que meilleur film et meilleure réalisation avec son western hypnotique sur la masculinité toxique, “The Power of Dog”, Jane Campion succède ainsi à Chloé Zhao, sacrée meilleure réalisatrice en 2021 pour le film “Nomadland” et Kathryn Bigelow en 2010 pour “Démineurs”. Si sa présence se fait rare, elle rafle presque tous les prix de 2021-2022, tout comme sa « Leçon de piano » qui avait installé sa renommée en 1993, notamment une Palme d’or au Festival de Cannes, plutôt avare de récompenses en ce qui concerne les femmes.

Le discours inclusif d’Ariana DeBose

La comédienne de 31 ans, Ariana DeBose remporte le prix de la meilleure actrice dans un second rôle pour sa présence dans le West Side Story de Spielberg. Sa particularité ? C’est la première femme de couleur ouvertement queer à gagne un Oscar. En acceptant la statuette dorée, l’actrice s’adresse au public à travers un discours touchant sur l’inclusion. “Pour toutes les personnes qui ont déjà remis en question leur identité ou qui ont déjà eu l’impression de ne correspondre à aucune case, je vous le promets: il y a une place pour nous”. Un discours émouvant salué par des salves d’applaudissements, mais qui est malheureusement éclipsé par l’affaire de la claque de Will Smith à Chris Rock.

« Pour toutes les personnes qui ont déjà remis en question leur identité ou qui ont déjà eu l’impression de ne correspondre à aucune case, je vous le promets: il y a une place pour nous. » Ariana De Bose, actrice oscarisée pour son rôle dans West Side Story

La Berlinale 2022, un palmarès presqu’exclusivement féminin

Who run the Berlinale ? Girls. Trêve de plaisanterie, cette année le festival de Berlin nous a offert un palmarès inédit puisqu’il était presqu’entièrement dominé par les femmes. A commencer par l’Ours d’or (prix du meilleur film), décerné à la réalisatrice espagnole Carla Simón pour son film Alcarràs. Ce long métrage raconte la disparition des activités agricoles en Catalogne du fait de l’installation de panneaux solaires sur une parcelle dédiée à la culture de la pêche.

L’Ours d’argent (le prix de la meilleure réalisation) est attribué à la française Claire Denis pour le film « Avec amour et acharnement » dans lequel on retrouve les acteurs Juliette Binoche et Vincent Lindon. Cette romance dramatique relate les relations d’un triangle amoureux. Pour le reste du palmarès, on retrouve Natalia Lopez Gallardo au grand prix du jury. Meltem Kaptam, remporte quant à elle le prix de la meilleure interprétation dans un rôle principal dans le film « Rabiye Kurnaz contre George W. Bush » et Laura Basuki celui de la meilleure interprétation pour un second rôle dans le film « Nana ».

40 % des films en compétition réalisés par des femmes

La Berlinale est particulièrement engagée en faveur de l’inclusion féminine depuis plusieurs années au sein de ses différentes sections. A chaque édition, les co-directeurs du festival, Mariette Rissenbeek et Carlo Chatrian, publient publient les statistiques de genre dans les différentes catégories. Cette année, 40 % des films sélectionnés en compétition sont réalisés par des femmes. C’est aussi le premier festival au monde à décerner des prix d’interprétation récompensant indifféremment les hommes et les femmes.

La parité exemplaire des SAG Awards

Les Screen Actors Guild Awards (ou SAG Awards) sont des récompenses cinématographiques américaines décernées exclusivement aux acteurs depuis 1995. Pas de jaloux ! Quelque soit la catégorie (cinéma ou télévision) les prix sont décernés équitablement aux hommes et aux femmes.
Parmiceux attribués aux femmes, on retrouve  Jessica Chastain avec le prix de la meilleure actrice son rôle principal dans « The Eyes of Tammy Faye », Jung Ho-yeon celui de la meilleure actrice dans la série dramatique « Squid Game » et Kate Winslet qui remporte le prix de la meilleure actrice dans la mini série « Mare of Easttown »

La cérémonie des César: l’exception française?

Alors que les grands évènements du cinéma ont tous ouvert leurs portes à plus de mixité, une exception française subsiste. Malgré  deux dernières éditions chaotiques des César avec l’attribution du César 2020 à Roman Polanski (alors à nouveau accusé d’abus sexuels) en tant que meilleur réalisateur et l’inégalité des nominations en 2021 (sur un nombre total de personnes nommées, 1/3 seulement étaient des femmes), la parité homme-femme n’est toujours pas au rendez-vous. En effet, le palmarès 2022 est toujours largement dominé par des hommes. On note tout de même le prix du meilleur court métrage décerné à Marine Laclotte pour « Folie douce, folie dure » et le César du meilleur film documentaire pour Marie Amiguet et Vincent Munier, Comme si cette institution française restait sourde à l’évolution de l’évolution (révolution?) sociétale qui est en cours.


Lire aussi

Cinéma : « L’évènement » d’Audrey Diwan, prix Alice Guy 2022
Nomination: Iris Knobloch, première femme à la tête du Festival de Cannes

soutenez informelles Palmarès du cinéma 2022: les femmes à l'honneur avec une exception française

Partager cette publication