Home » « Paris Sportives » : deadline pour la 2e saison de l’appel à projets pour favoriser le sport féminin

« Paris Sportives » : deadline pour la 2e saison de l’appel à projets pour favoriser le sport féminin

La Ville de Paris et Paris 2024 lancent la 2e saison de “Paris Sportives”. Les meilleurs projets associatifs et sportifs à promouvoir le sport féminin seront sélectionnés pour être subventionnés par la Ville de Paris. Explications.

Sommaire

  • Qu’est-ce que « Paris sportives 2022 » ?
  • Retour sur la petite victoire de « Paris sportives 2020 »
  • Des inégalités qui justifient une politique réservée aux femmes

Qu’est ce que “Paris Sportives” 2022 ?

« Paris Sportives » est appel à projet pour soutenir les initiatives qui promeuvent le sport féminin sur les terrains d’éducation physique de la ville de Paris (TPE) et permet d’obtenir un financement dans le cadre de ces activités. Il s’inscrit dans la mesure 12 du programme “Transformations Olympiques” et de la Stratégie Impact et Héritage et dans les objectifs  de Paris 2024 qui affirment qu’il faut impérativement que “le sport et ses plus belles valeurs surgissent et s’imposent dans la vie des gens”. Notamment dans la vie des femmes. Les Jeux Olympiques français de 2024 se veulent comme étant le point d’orgue d’un laboratoire d’innovation, d’inclusion, de meilleure prise de conscience environnementale… Le sport serait la courroie de transmission de valeurs vertueuses et nécessaires d’une société prospère. Dans la plaquette de présentation de la “Stratégie Impact et Héritage” sont rappelés les principes et bénéfices issus du sport pour la société : “ Levier de santé et de bien-être, outil d’éducation, de transmission ; moyen de changer les regards, d’inclure et de faire avancer l’égalité entre les femmes et les hommes”. C’est sur ce dernier point d’égalité que s’appuie le dispositif « Paris Sportives ». Après une première année prometteuse, qui a servi à financer l’activité près de 14 associations, le budget alloué a été doublé cette année, pour un total de 200 000 euros à distribuer. La finalité avancée sur le site de « Paris Sportives » est très claire : “Utiliser le sport pour améliorer la mixité dans l’espace public et en particulier sur les city stades”, souvent pris d’assaut par les athlètes masculins.

« Levier de santé et de bien-être, outil d’éducation, de transmission ; moyen de changer les regards, d’inclure et de faire avancer l’égalité entre les femmes et les hommes », Programme Transformations Olympiques de Paris 2024.

Il ne vous reste plus que quelques jours pour préparer votre candidature: la deadline pour présenter votre projet d’association sportive est le 10 septembre 2021 sur la plateforme Paris Assos. A prévoir différentes pièces pour constituer votre dossier : la description de votre projet associatif, la répartition du budget, la population touchée, les aménagements horaires, le matériel nécessaire pour la pratique sportive et tout autre besoin subsidiaire. Vous trouverez toutes les informations sur le site de Paris.fr.

Retour sur la petite victoire de “Paris Sportives 2020”

La première édition du dispositif, mis en place en 2020, a permis de sélectionner 14 clubs et associations lauréates qui se sont répartis un budget de 100 000 euros. Tous les projets retenus ont permis de faciliter la pratique du sport collectif reconnu pour ses vertus de travail d’équipe et d’affirmation de soi.
Sur le site de Paris.fr on dénombre :  » 7 projets de basketball, 4 projets de football, 2 projets multisports et 1 projet handball. 8 projets sont portés ou co-portés par une association non-sportive en quartier populaire”. L’appel à projets pour leur financement aura donc été une réussite d’autant que la plupart des femmes qui s’inscrivent dans ces clubs sportifs sont nouvellement inscrites.

Des inégalités qui justifient une politique réservée aux femmes

Les femmes représentent 53% de la population parisienne. Les terrains d’éducation sportive en plein air sont pourtant encore très masculins. Plusieurs raisons sont à l’origine de cette disparité, dont celle qui est retenue par le programme “transformations olympiques” qui est la problématique du harcèlement de rue qui touche majoritairement les femmes, d’autant plus les jeunes femmes et les adolescentes, et qui fait qu’elles vont avoir plus de réticence à se rendre sur un terrain de sport. En effet, d’après un rapport du Haut Conseil à l’égalité de 2015, 82% des femmes de moins de 17 ans ont déjà été victimes de harcèlement de rue. Une vraie pression pèse sur les épaules des Françaises, au moins la moitié d’entre elles aurait déjà changé d’habits de peur d’être interpellée ou harcelée. L’ambition est alors de faciliter les idées et actions qui vont dans le sens d’une réappropriation de l’espace public par et pour toutes les femmes.

Découvrez les portraits inspirants de femmes sportives liées à l’histoire des Jeux Olympiques.

Découvrez aussi

Un document unique: un an de Covid19 vu par l’AFP

Marielle Eudes, Directrice de la Photo de l’AFP, et Les Arènes publient "Pandemia, Ce que nous avons vécu". Plus de 420 photos résument un an de pandémie sur to...

Le grand retour de la FIAC avec Jennifer Flay. Entretien

Avec la FIAC au Grand Palais Éphémère sur le Champ-de-Mars du 21 au 24 octobre 2021, Paris devient à nouveau la semaine la capitale internationale de l'art cont...

Le portrait du mois dans Smart Tech: Hélène Huby, à la conquête des étoiles

Retrouvez chaque mois le portrait d'une femme de la tech dans l'émission de Delphine Sabattier, Smart Tech, sur la chaîne B-Smart. Pour celui d'Octobre, Hélène ...

Partager cette publication