Soeurs Jumelles, un nouveau festival imaginé par Julie Gayet

Aujourd’hui, mercredi 23 juin 2021, s’est ouvert à Rochefort la 1re édition du festival des Soeurs Jumelles créé par l’actrice et productrice Julie Gayet. Fruit de la collaboration entre des acteurs culturels pluriels, cet événement est un lieu de rencontre qui a pour vocation de nourrir et célébrer les échanges entre la Musique et l’Image.

Sommaire

  • A l’origine du festival : la rencontre entre la Musique et l’Image
  • La part belle aux femmes créatrices
  • Les 4 rendez-vous phares du programme

 Le festival « Sœurs Jumelles », c’est avant tout l’envie de fédérer et d’encourager la rencontre de l’Image et de la Musique. Bien qu’essentielle dans la production cinématographie, la musique est souvent plus en retrait que sa comparse. Derrière la création de ce nouvel évènement, il y a donc la volonté de faire rayonner ensemble ces deux filières artistiques. Pas étonnant lorsque l’on connaît la carrière et le profil des personnes à l’origine de ce rendez-vous : Julie Gayet, Delphine Paul, Hélène Girault et Eric Debegue, quatre acteurs de la musique et de l’image. Julie Gayet, fondatrice de ce rendez-vous culturel, a également voulu mettre la parité au centre de ce mouvement, en faisant la part belle aux créatrices. Ainsi, entre le 23 et le 25 juin, parmi les événements croisant compositeurs et réalisateurs qui se succèdent dans les lieux emblématiques de la ville de Rochefort, certains donnent la parole aux femmes, comme la master class avec Mercedes Erra ou la conférence sur la place des femmes dans la musique. Au programme, le festival se met en scène entre rencontres créatives, concerts, projections, master class, conférences, espaces de réflexions et de débats… Avec, à l’automne, la mise en ligne d’une plateforme digitale dédiée. Autant d’occasions de voir s’épanouir les rencontres artistiques.

Fredrika Stahl ©Emma Birski
Yael Naim @Julien Mignot
JulieGayet & HeleneGirault ©HaveMeProductions

A l’origine du festival : la rencontre entre la Musique et l’Image

Inspiré par la “Chanson des jumelles” du célèbre film Les Demoiselles de Rochefort, le nom du festival donne tout de suite le la. En effet, c’est grâce à l’harmonieuse association du réalisateur Jacques Demy et du compositeur Michel Legrand que cette production a été érigée au rang de classique du cinéma. Cependant, la contribution de ce dernier ne fut jamais autant récompensée que celle du cinéaste, l’Image l’emportant souvent sur la Musique qui incarne pourtant un des aspects essentiels de la création. Le festival « Sœurs Jumelles » cherchent donc à pallier ce manque de visibilité, en mettant à l’honneur et sur un même pied d’égalité les acteurs de la musique et de l’image, des jumelles toutes deux intrinsèquement liées.

« La Musique et l’Image ont une histoire fusionnelle depuis toujours. Elles sont Sœurs Jumelles ! Ces deux langages universels avaient besoin d’un lieu pour se rencontrer, créer, partager et imaginer le futur. Tout comme Jacques Demy et Michel Legrand, nous avons choisi de les célébrer à Rochefort ! » Julie Gayet 

La part belle aux femmes créatrices

Si les lignes commencent aujourd’hui à bouger, le monde de la musique et de l’image demeurent majoritairement sous la coupe des hommes, au détriment des femmes qui se heurtent souvent à un plafond de verre. Avec près de 91% de compositeurs masculins, le cinéma n’échappe pas à la règle. Le festival essaye de prendre à bras le corps cet enjeu féminin en accordant une place prépondérante aux femmes travaillant dans l’industrie de ces deux filières. Par le biais notamment de tables rondes, de séances de débats, Sœurs Jumelles outrepasse le tabou qu’il peut y avoir sur cette absence et offre des espaces de réflexion aux créatrices et au grand public. Dans cette même démarche, l’évènement a choisi de s’associer aux institutions qui se battent contre les discriminations et les violences sexistes et au groupe de luxe français Kering, au travers du programme Women In Motion, qui lutte contre les biais de genre dans le monde de la création.

Les quatre rendez-vous phares du programme

La rédaction a sélectionné pour vous les quatre rendez-vous phares, de la riche programmation que propose Sœurs Jumelles :

  • Jeudi 24 Juin à 10h : Masterclass “Trois générations de compositrices” avec Joanna Bruzdowicz (piano), Marie-Jeanne Serero (piano), Delphine Malaussena (violon). Le 24 juin, le festival propose 7 masterclass en musique, dont celle-ci qui réunit trois générations de compositrices de musique de films.
  • Jeudi 24 Juin à 15h30 : Conférence “La place des femmes dans la musique et l’audiovisuel”. L’occasion d’entendre des productrices, compositrices, réalisatrices et représentantes d’institutions débattre sur la place des femmes dans l’industrie du cinéma, de l’audiovisuel et de la musique.
  • Vendredi 25 Juin à 14h00 : Table-ronde “La musique comme levier marketing”. Un moment d’échange et de débats qui permettra d’appréhender la musique, au-delà de sa portée artistique, en analysant l’impact qu’elle peut avoir dans la communication et le ciblage du public.
  • Vendredi 25 Juin à 16h30 : Conférence “Une nouvelle ère pour la musique à l’image ?”. Une conférence qui traitera notamment de l’Intelligence Artificielle et des des bouleversements qu’engendrerait sa diffusion de son utilisation dans la création et la composition audiovisuelle.

Le reste de la programmation est à retrouver sur le site internet du festival : https://soeursjumelles.com/.

Découvrez aussi

LOUAIL Audrey photo Le portrait du mois dans Smart Tech: Audrey Louail, PDG d'Ecritel et présidente de Croissance Plus

Le portrait du mois dans Smart Tech: Audrey Louail, PDG d’Ecritel et présidente de Croissance Plus

De l'édition et du marketing digital, à l'infogérance, le parcours Audrey Louail, énergique dirigeante d’Ecritel, une entreprise de cloud et d'hébergement et no...

Photo Clarisse Serre e1669808763335 L'Interview Informelle: Clarisse Serre, avocate en droit pénal et « lionne du barreau»

L’Interview Informelle: Clarisse Serre, avocate en droit pénal et « lionne du barreau»

Classée parmi les 30 avocats « les plus puissants de France », Clarisse Serre est une avocate pénaliste hors normes. Dans son livre paru en septembre, « La lion...

AG Heilbronner Heydemman 17ème édition du Women’s forum : le temps des femmes, de leur santé, de la paix et du climat.

17ème édition du Women’s forum : le temps des femmes, de leur santé, de la paix et du climat.

Le Global Meeting du Women’s Forum for the Economy & Society revient pour sa 17 ème édition à Paris et se tiendra jusqu’à mercredi 30 novembre au Palais Brongni...

Partager cette publication

Informelles a besoin de vous!

A trois associés- Olivia Strigari, Yves Bougon et Mickaël Berret -  on a réalisé un rêve un peu fou: créer un média économique indépendant pour les femmes actives, pour avoir un impact sur l’égalité femme-homme, pour briser le plafond de verre et l’isolement des femmes managers, insuffler l’esprit de sororité parmi toutes celles qui œuvrent au quotidien, pour les inspirer avec des portraits de leurs paires, pour partager leurs expériences, leurs coups de gueule et de tête, pour les accompagner pas à pas dans leur aventure. Celle d’être une femme épanouie et libre.

Ce rêve est désormais en ligne, à un an de son lancement. Avec un nouvel outil génial qui œuvre pour la presse indépendante: la plateforme Jaimelinfo qui permet de faire des dons défiscalisés aux médias qui vous tiennent à cœur. Alors si vous partagez notre démarche et avez envie de contribuer à l’avancée de la parité, n’hésitez pas à nous soutenir ! Votre don sera défiscalisé à 66% et, en plus, réduira vos impôts!

Pour agir concrètement et faire que l’indépendance financière des femmes soit une réalité et l’entrepreneuriat féminin facilité…

Soutenez Informelles.media, la presse libre et indépendante pour l’empowerment féminin!

Donate