Un nouveau record pour les femmes aux Jeux Olympiques de Beijing 2022

Pour la 24ème édition des Jeux Olympique d’hiver clôturée le 22 février à Beijing, plus de 45% des athlètes étaient des femmes. Zoom sur un record historique et sur les épreuves marquantes.

Sommaire

  • 45% d’athlètes féminines, une première 
  • Programmation et couverture médiatique plus mixte
  • Les médaillées françaises 
  • Des records et des performances féminines historiques

C’est historique. 45% des athlètes en lice aux Jeux Olympiques d’hiver de Beijing 2022 étaient des femmes. Aux JO de 1924, lors de la première édition intégrant la mixité, seul 4% d’athlètes féminines étaient présentes. Les raisons de cette évolution paritaire ? Les JO de Beijing 2022, clôturés le 22 février dernier, ont accueilli un nombre record d’épreuves féminines. La compétition recense également un nombre important d’épreuves mixtes. Grâce à ce rééquilibrage, de nombreuses athlètes, françaises notamment, ont fait briller leur pays et établi des records. Retour sur une 24ème édition historique des Jeux Olympique d’hiver. 

45% d’athlètes féminines, une première

C’est un nouveau record olympique et, cette fois-ci, tous les pays membres du Comité International Olympique (CIO) peuvent le célébrer. Six mois après la quasi parité historique des Jeux Olympiques de Tokyo 2021 (où 49% des athlètes étaient des femmes), les JO de Beijing 2022 ont de nouveau offert une égalité importante entre les hommes et les femmes participant à la compétition. En Chine, d’après le CIO, 1 292 athlètes sur 2 874 étaient des femmes. 

Parmi les autres avancées en termes de mixité, le nombre historique d’épreuves féminines et mixtes. Toujours selon le CIO, dans les quinze disciplines programmées, quarante-six épreuves étaient féminines et onze étaient mixtes. De plus, à Beijing, les femmes ont participé à 53 % de l’ensemble des compétitions possibles. Une augmentation de 6% par rapport aux Jeux de PyeongChang en 2018.

Beijing c’était aussi un nombre jamais vu de disciplines recensant un parfait équilibre hommes-femmes: elles étaient dix cette année. Parmi lesquelles le biathlon, le curling ou encore le ski acrobatique.

Lors de cette édition 2022, les femmes ont également été d’avantage sollicitées pour représenter leur pays à la cérémonie d’ouverture du 4 février. Grâce notamment à une nouvelle règle introduite par le CIO autorisant la participation de porte-drapeaux des deux sexes, le nombre de représentantes féminines à la cérémonie d’ouverture était de 45%. Ce nombre est encore plus important pour les pays membres du Comité National Olympique (CIO) qui comptabilisaient 75% de femme porte-drapeau (soit une femme porte-drapeau, soit un homme et une femme porte-drapeau).

Programmation et couverture médiatique plus mixte

À Beijing, en 2022, le CIO a ajouté deux épreuves féminines aux 44 déjà présentes en 2018: le monobob féminin (bobsleigh) et le big air féminin en ski acrobatique. Cela a évidemment permis à de nouvelles athlètes de prendre part à la compétition. L’évolution paritaire s’explique aussi par l’arrivée de quatre disciplines mixtes au programme initial: – l’épreuve de sauts par équipes mixtes (ski acrobatique); –  l’épreuve par équipes mixtes en saut à ski; – le snowboard cross par équipes mixtes; – le relais par équipes mixtes en patinage de vitesse sur piste courte.

En ce qui concerne la couverture médiatique de l’évènement, le CIO a également voulu faire en sorte que les femmes puissent avoir un temps d’antenne égal à ceux des hommes. Pour ce faire, bon nombre des épreuves féminines se sont situées sur les mêmes sites que les épreuves masculines. 

Grâce à des reprogrammations de certaines disciplines, le dernier samedi de cette 24ème édition des JO, neuf heures de sport féminin ont pu être diffusées. Là aussi, c’est un record, puisque cela représente quatre heures de plus que lors de l’édition précédente. 

Les médaillées françaises 

La France se classe dixième du classement des médailles à l’issue de ces Jeux Olympiques 2022. Quatorze médailles ont été remportées par les athlètes tricolores, cinq en or, sept en argent et deux en bronze. Parmi ces vainqueurs, cinq femmes se sont illustrées. 

En biathlon tout d’abord, Anaïs Chevalier-Bouchet décroche l’argent au terme du parcours Individuel Femmes. En ski freestyle, dans l’épreuve de Big Air, Tess Ledeux est parvenue elle-aussi à glaner l’argent. Chloé Trespeuch se classe également à la deuxième place dans l’épreuve de Snowboard Cross.

Les patineurs Gabriella Papadakis et Guillaume Cizeron ont été les stars des épreuves de patin à glace et sont parvenus à remporter l’or dans l’épreuve de Danse sur glace. Le duo s’est même illustré en établissant un record de points sur le programme court et dans le score total.

L’unique française qui remporte l’or en solitaire c’est Justine Braisaz-Bouchet, vainqueure du Mass-start, une épreuve de biathlon. La skieuse française s’est exprimée après sa victoire le 18 février: « Je me suis dit avant la course que c’étaient mes deuxièmes JO, peu importe ce qu’il se passait. J’étais juste heureuse d’être là et j’avais énormément de chance ».

« Je me suis dit avant la course que c’étaient mes deuxièmes JO, peu importe ce qu’il se passait. J’étais juste heureuse d’être là et j’avais énormément de chance« . Justine Braisaz-Bouchet, le 18 février à Beijing

Des records et des performances féminines historiques

La star de ces Jeux Olympiques 2022 c’est inévitablement Eileen Gu. La skieuse acrobatique américano-chinoise de 18 ans, concourant pour la Chine, a fait forte impression en remportant trois médailles olympiques dans les trois disciplines du Freeski. Un autre symbole, de longévité cette-fois, Claudia Pechstein. 30 ans après ces premiers JO à Albertville, la patineuse allemande de 49 ans est devenue la première femme à participer à huit éditions des JO d’hiver. 

La lugeuse allemande de 34 ans Natalie Geisenberger s’est elle aussi distinguée. Elle a remporté trois médailles d’or. Un record dans la discipline. 

Ireen Wüst est une autre une athlète couverte d’or. La patineuse néerlandaise de 35 ans est devenue la première femme à remporter l’or lors de cinq olympiades.

Enfin, Erin Jackson, 29 ans a été la première afro-américaine sacrée en patinage de vitesse.

De nombreux records féminins sont encore à venir à partir du 4 mars, à l’occasion de l’ouverture des Jeux Paralympiques de Beijing 2022. 

soutenez informelles Un nouveau record pour les femmes aux Jeux Olympiques de Beijing 2022

Partager cette publication