Un peu plus d’équité avec le nouveau congé paternité qui entre en vigueur le 1er juillet ?

À partir de demain, la durée du congé paternité sera considérablement allongée. Un changement qui encourage les pères à passer davantage de temps auprès de leurs nouveaux-nés. Prélude à un rééquilibrage de la charge domestique entre les deux parents. Combien de temps auront à disposition les nouveaux pères ? Quels sont leurs nouveaux droits ?

Sommaire

  • Qu’est-ce que cette réforme va changer ?
  • Quels nouveaux avantages pour les femmes ?

Attendue depuis de nombreuses année, la réforme du congé paternité va finalement entrer en vigueur demain, 1er juillet 2021, après avoir été inclue dans le budget de l’Assurance maladie. En France, il avait fallu attendre 2001, pour qu’un véritable congé paternité voit le jour. Les pères, depuis, pouvaient effectuer 11 jours de pause pour un enfant, et ce jusqu’à 28 en cas de naissances multiples. Dès demain, la durée du congé du père ou futur père sera doublée, passant à 25 jours de congé plus 3 jours de naissance, soit 28 jours au total. A partir du deuxième enfant (naissance ou adoption), il sera étendu à 32 jours.

Cette nouvelle disposition à l’égard des pères intervient alors que, d’après le baromètre de la DREES (la Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques), trois pères sur dix ne prennent pas de congé paternité, malgré sa courte durée. Certains invoquent le regard de leur hiérarchie, d’autres pointent la réduction de leur revenus. Avec cette réforme, le gouvernement souhaite favoriser davantage l’implication des pères dans la jeune vie de leurs enfants, mais aussi soutenir les mères dans la période post-accouchement. Selon ses mots . Focus sur ce nouveau congé.

Le nouveau congé parental « offre de meilleures conditions de développement pour les nouveau-nés, en permettant au second parent d’être plus présent pendant ses premiers jours » et devrait contribuer au  » rééquilibrage des tâches domestiques et parentales entre les parents »  Selon le gouvernement

Qu’est-ce que cette réforme va changer ?

À partir du 1er juillet 2021, le congé paternel s’appliquera à la suite d’une naissance ou bien d’une adoption, et pourra bénéficier automatiquement au père de l’enfant, qu’il soit marié ou vivant en couple avec la mère. S’il est salarié, sur les 28 jours de congé paternité, on en comptera 7 obligatoires « immédiatement à la naissance de l’enfant »: l’employeur n’aura donc pas le droit de faire travailler ses employés devenus pères, dans le mois qui suivra la naissance pendant une semaine entière comptée en jours ouvrés (3 jours de naissance plus 4 jours obligatoires). Heureusement les indépendants, chômeurs ou agriculteurs sont  eux aussi concernés par l’allongement de ce congé. Autre nouveauté, le délai pour poser son congé paternité sera lui aussi prolongé, passant de 4 mois après la naissance (ou l’adoption de l’enfant) à 6 mois. Si cette réforme ne représentera financièrement aucun changement pour les entreprises, c’est-à-dire que les 3 jours de naissance seront pris en charge par l’employeur et les 25 autres relèveront de la Caisse d’Assurance maladie, elle pourra représenter une diminution de salaire pour certains cadres à cause de son plafond de remboursement.

De nouveaux avantages pour les femmes ?

Cet allongement de la durée du congé paternité est réclamé depuis des années par les femmes qui y sont favorables à 67 % contre 39 % des hommes, ainsi que le rappelle un récent sondage national mené par le cabinet de conseil Génie des Lieux du 12 mai au 2 juin 2021. Cette réforme vise en effet à atténuer la charge des tâches parentales qui pèsent le plus souvent seulement sur la mère. Ce rééquilibrage par le partage des nouvelles contraintes liées au nouveau-né permettrait, entre autres, d’atténuer les freins dans les carrières des femmes qui accèdent difficilement à des postes à responsabilité et cet écart de salaire si courant en France, entre 15 et 24%. Cela diminuerait également la charge mentale féminine après l’accouchement, avec pour effet de limiter les risques de dépressions périnatales et la sensation d’isolement que les mères peuvent ressentir.

Cependant, bien que cet allongement marque une avancée dans l’égalité homme-femme, la durée du congé étendue à 28 jours ne satisfait pas pleinement les associations féministes ou des acteurs de la vie civile qui réclament encore pour les pères les 16 semaines du congé maternité à l’instar de nos voisins européens comme la Finlande ou de l’Espagne où les pères bénéficient, depuis cette année 2021, respectivement de 7 mois et 16 semaines de congé paternité.

Découvrez aussi

ABACA 815714 005 Qui est Yaël Braun-Pivet nouvelle présidente de l’Assemblée Nationale ?

Qui est Yaël Braun-Pivet nouvelle présidente de l’Assemblée Nationale ?

Yaël Braun-Pivet entre dans l’histoire : elle devient la première femme à siéger en qualité de présidente de l’Assemblée nationale française. Celle qui venait d...

pexels duane viljoen 10572770 1 Qui est Yaël Braun-Pivet nouvelle présidente de l’Assemblée Nationale ?

Vues du monde: l’avortement sur la sellette aux USA, la Colombie à gauche toute & Serena de retour à Wimbledon

Coup d'éclat à la Cour suprême aux Etats-Unis: le droit à l’avortement supprimé tandis que les états démocrates et le Sénat montent au créneau. En Colombie, Fra...

2106 femmes numeriques3 scaled e1655917318976 Qui est Yaël Braun-Pivet nouvelle présidente de l’Assemblée Nationale ?

Reportage informel: RDV avec Social Builder qui forme les femmes aux métiers du numérique

Plus de 700 inscrites à l'événement "Femmes & Numériques #OsezlaTech" organisé par Social Builder le 21 juin dernier à Paris. Au programme: leadership, reconver...

Partager cette publication