Vues du monde: une lauréate en littérature africaine et une cavalière spéciale aux EAU

Émancipation : un grand prix de littérature pour la romancière camerounaise, Osvalde Lewat, et une première dans la police montée d'Abu Dhabi.

Sommaire

  • L’auteure franco-camerounaise Osvalde Lewat lauréate du Grand Prix panafricain de littérature
  • Amal Mohammad Al-Shihhi première femme cavalière émiratie à entrer dans la police d’Abou Dhabi

Osvalde Lewat a été désigné première lauréate du « Grand Prix panafricain de littérature » le 24 janvier dernier à Kinshasa pour son premier roman « Les Aquatiques« .

Aux Émirats Arabes Unis, une nouvelle avancée pour les femmes: Amal Mohammad Al-Shihhi est officiellement la première femme à entrer dans la cavalerie.

L’auteure franco-camerounaise Osvalde Lewat lauréate du Grand Prix panafricain de littérature

À l’occasion du premier “Grand Prix panafricain de littérature” organisé par la présidence de l’Union africaine le 24 janvier, Osvalde Lewat s’est vu décernée à Kinshasa (Congo) le prix de “la meilleure œuvre littéraire de fiction” écrite en français ou en anglais.

C’est le premier livre de cette auteure de 45 ans. “Les Aquatiques” est paru en août dernier aux éditions Les Escales. C’est des mains de Félix Tshisekedi, président en exercice de l’Union africaine qu’Osvalde Lewat a reçu son prix.

Les Aquatiques” est le premier roman d’Osvalde Lewat. La native de Garoua au Cameroun est plutôt habituée aux créations photographiques ou documentaires. Cette fois-ci, elle a recours aux mots pour raconter son histoire et pas aux images.

L’auteure retranscrit l’histoire de Katmé Abbian, une enseignante camerounaise à qui l’on annonce que la tombe de sa mère doit être déplacée. Le mari de la défunte, Tashun, préfet de Yaoundé voit ce renouveau comme une opportunité de se racheter de ses fautes passées. À la suite de diverses péripéties, l’intrigue prend ensuite une dimension politique.

Osvalde Lewat, récompensée lors de la Journée mondiale de la culture africaine et afro-descendante a reçu un prix de 30 000 dollars qui lui sera remis officiellement au mois de février à l’occasion de la 35e assemblée générale de la Conférence des Chefs d’État et de Gouvernement de l’Union africaine à Addis Abeba, en Éthiopie.

Les aquatiques, édition Les Escales, 2021

ABACA 792820 002 Vues du monde: une lauréate en littérature africaine et une cavalière spéciale aux EAU

Expo 2020 Dubai

Amal Mohammad Al-Shihhi première femme cavalière émiratie à entrer dans la police d’Abou Dhabi

Pour la première fois de son histoire, la police d’Abou Dhabi compte une femme cavalière dans ses rangs. Il s’agit d’Amal Mohammad Al-Shihhi. Elle obtient cette promotion à la suite d’un programme de talents mise en place par la police de la ville et devient donc la première femme à être admise parmi les forces de l’unité de cavalerie d’Abou Dhabi.

Amal Mohammad Al-Shihhi a intégré les forces de police émiraties en 2001. D’abord qualifiée dans les services d’administration et de terrain, elle a ensuite pris part au bureau de Direction des Opérations Centrales. Aujourd’hui, elle est devenue un symbole de l’émancipation des femmes par le travail aux Émirats arabes unis et plus largement dans le monde arabe.

Depuis quelques temps, la police d’Abou Dhabi tente d’œuvrer pour l’insertion des femmes dans ses rangs. En 2019, les forces de l’ordre de la capitale avaient été récompensées du prix Princesse Sabeeka Bint Ibrahim Al Khalifa décerné par l’ONU et le Royaume du Bahreïn. Cette distinction soulignait les avancées remarquées pour l’autonomisation des femmes au sein de l’État fédéral.

Une photographie de d’Amal Mohammad Al-Shihhi à cheval est en ce moment présentée à l’exposition universelle de Dubaï 2020 dont la marque Cartier est partenaire.

soutenez informelles Vues du monde: une lauréate en littérature africaine et une cavalière spéciale aux EAU

Partager cette publication