Vues du monde : une reine inoxydable, #metoopay au UK et des femmes à la tête du Chili

Inoxydable reine Elizabeth II qui fête ses 70 ans de règne, #metoopay et un jugement qui fait date au Royaume-Uni, un gouvernement chilien teinté de rose: les femmes font bouger les lignes cette semaine.

Sommaire

  • Elizabeth II, la reine de la répartie, fête ses 70 ans de règne
  • #Metoopay : un jugement qui fait date pour l’égalité salariale homme-femme au Royaume-Uni
  • Au Chili, un gouvernement jeune et féminin

Elizabeth II, la reine de la répartie fête ses 70 ans de règne

Son accession au trône

“Je suis encore en vie en tout cas” disait-elle en 2016 avec une pointe de sarcasme, en pleine tempête médiatique autour du Brexit. Toujours en vie et surtout prête à fêter les sept décennies de son règne au Royaume-Uni. Elle devient ainsi la monarque ayant régné le plus longtemps de l’histoire du pays et détient le record de longévité pour un souverain en exercice actuellement. La reine Elizabeth II accède au trône à l’âge de 25 ans, après la mort de son père le roi George VI, le 6 février 1952. Deux jours plus tard, elle donne son tout premier discours de reine au palais Saint-James, et sera couronnée couronnée quinze mois plus tard, le 2 juin 1953.  « Je déclare devant vous tous que ma vie, qu’elle soit longue ou courte, sera à votre service et à celui de la grande famille impériale à laquelle nous appartenons tous », dit-elle à la mort de son père.

« Je déclare devant vous tous que ma vie, qu’elle soit longue ou courte, sera à votre service et à celui de la grande famille impériale à laquelle nous appartenons tous »  Elizabeth II, reine du Royaume-Uni

Célébrer un règne, une vie

Pour marquer le coup, des festivités sont prévues ce week-end. En revanche le vrai jubilé de platine se tiendra à Londres du jeudi 2 juin au dimanche 5 juin 2022, à l’occasion de la célébration de son couronnement. Au planning ? Des artistes de rue, des prestations de cirque et de carnaval rendront hommage à celle qui a régné durant sept décennies. En point d’orgue, le défilé “Platinum Jubilee Pageant” rassemblant 5 000 personnes venues de tout le Royaume-Uni et du Commonwealth, se tiendra autour du palais de Buckingham le dimanche 5 Juin.
Du haut de ses 95 ans, la reine avait refusé fin 2021 le prix “Oldie of the year” qui avait pour but de célébrer les personnes âgées ayant accompli des actions remarquables dans le monde. “On a l’âge qu’on ressent” rétorqua t-elle. Alors soixante-dix ans de règne finalement, c’est quoi ?

« Je suis encore vivante en tout cas !  » Elizabeth II, reine du Royaume-Uni

#Metoopay : un jugement qui fait date pour l’égalité salariale homme-femme au Royaume-Uni

Le cas Stacey Macken, une victoire pour les femmes

Une combat victorieux pour l’égalité homme-femme à Londres. Stacey Macken, banquière chez BNP Paribas, remporte un procès contre son employeur. La première année de son activité, elle note une différence de salaire, inférieure de 25%, comparé à celui de son collègue masculin. Puis le jeu des bonus aidant, l’écart se creuse à 85% les années suivantes. La banque est alors jugée coupable de lui avoir versé des salaires injustement inférieurs à ceux de ses collègues hommes, à poste et travail égaux en 2019. Cependant, la justice devait encore trancher sur le montant des dommages et intérêts. Le verdict est tombé en ce début de semaine: la banque devra verser à son ex-employée l’équivalent d’1,5 million d’euros. Le tribunal a par ailleurs ordonné un audit du système de rémunération de la banque française, le jugeant « opaque ».

La banque BNP Paribas mise à mal

Pour Suzanne McKie, une avocate spécialisée dans la discrimination, l’audit pourrait conduire à d’autres plaintes de femmes à la BNP. D’ailleurs, un rapport de la BNP indique que l’écart de rémunération entre les hommes et les femmes est de 28% sur le salaire horaire médian et atteint 53,3% après considération des primes. La porte-parole de la banque a reconnu les manquements de l’entreprise vis-à-vis de son employée : “Nous étudions attentivement le jugement du tribunal afin d’en tirer tous les enseignements. Notre objectif est de veiller à ce que l’ensemble de nos collaborateurs soient traités avec le plus grand respect”.
Ainsi, la BNP indique qu’elle prévoit d’avoir 30 % de femmes dans les postes de direction d’ici à la fin de 2023.

Un cas non isolé au Royaume-Uni

En 2019, l’écart de salaire entre les femmes et les hommes représente 33,8% dans le secteur de la finance au Royaume-Uni. L’écart s’est sensiblement réduit pour atteindre 33,4% en 2020. Stacey Macken fait parti des femmes qui ont inspiré le mouvement #metoopay lancé en 2019 pour lutter contre les différences de rémunération entre les hommes et les femmes. Elle a d’ailleurs déclaré à l’AFP que lorsqu’elle racontera son histoire “les gens seront choqués d’apprendre les barrières que les femmes ont à surmonter pour être traitées comme leurs collègues masculins”.

Le Chili, un gouvernement jeune et féminin

Une majorité de femmes aux ministères chiliens

A 35 ans, Gabriel Boric, le candidat de la gauche remporte les élections présidentielles chiliennes avec 56% des suffrages le 14 décembre 2021. « Nous représentons l’air frais, la jeunesse, la nouveauté. Nous représentons la force d’une époque » s’exprime-t-il dans une interview à la BBC. Gabriel Boric a fait de la lutte pour l’égalité entre les hommes et les femmes une réalité. Enfin presque. Le jeune trentenaire à dévoilé la composition de son gouvernement et sur les vingt-quatre ministres, quatorze sont des femmes. Ainsi la parité n’est pas seulement respectée, mais elle est aussi dépassée, puisque ce sont des femmes, dont une grande partie trentenaires (la moyenne d’âge du gouvernement est de 49 ans), qui occupent la majorité des postes du gouvernement, dont certains maroquins stratégique comme l’intérieur, l’environnement ou les affaires étrangères. Le ministère de la défense est allé à Maya Fernandez, petite-fille de l’ancien président Salvador Allende.Tout un symbole.

Des avancées pour les femmes au programme de Gabriel Boric

L’une des principales ambitions de Boric est de créer 500 000 nouveaux emplois féminins au cours des quatre années de son mandat pour récupérer les niveaux d’emploi avant la pandémie.
Il propose également la création d’un projet de loi pour un modèle d’« éducation sexuelle complète, inclusive et non sexiste » , une loi globale sur la violence sexiste pour éradiquer et punir les violences sexistes.

Partager cette publication