Lire, voir, écouter: passer le WE avec Georgia O’Keeffe

Nous vous proposons de passer ce week-end avec l’une des plus grandes peintres américaines, Georgia O’Keeffe. Sa renommée aux Etats-Unis contraste avec l’Europe où elle est encore peu connue. Le Centre Pompidou a décidé de lui rendre hommage avec une grande rétrospective qui dure jusqu’au 6 décembre. Découvrez le programme.

Sommaire

  • Un Week end avec Georgia O’Keeffe
  • Lire : Georgia O’Keeffe, une icône américaine
  • Son eldorado, le nouveau Mexique
  • Voir : “Georgia O’Keeffe, une artiste au far west”
  • Ecouter: les plus grandes femmes artistes

Un Week end avec Georgia O’Keeffe

Nous vous proposons de passer ce week-end avec l’une des plus grandes peintres américaines, Georgia O’Keeffe. Sa renommée aux Etats-Unis contraste avec l’Europe où elle est encore peu connue. Le Centre Pompidou a ainsi décidé de lui rendre hommage en lui consacrant une grande rétrospective qui dure jusqu’au 6 décembre. Vous avez encore quelques semaines pour découvrir cette univers si particulier d’une grande artiste femme du XXe siécle et icône de l’art américain. Visite en ligne de l’exposition avec Didier Ottinger, le commissaire de l’exposition.

Lire

Georgia O’Keeffe, une icône américaine

En douze chapitres (organisés de façon chronologique), Marie Garraut nous livre une biographie très complète de Georgia O’Keeffe (1887-1986). Elle y décrit l’influence marquante de son enfance -entre nature et culture- et ses années new-yorkaises, notamment influencées par ses amies féministes. Elle est, un temps, tentée par l’activisme. “Il me paraît très important pour l’idée d’une vraie démocratie -pour mon pays- et pour le monde, en fin de compte- qu’hommes et femmes soient égaux sous le ciel”, écrit-elle à Eleanor Roosevelt en 1944.

Son eldorado, le nouveau Mexique

Mais son combat pour les femmes passera finalement et uniquement par sa création. Elle découvre très tôt, à partir de 1916, le Texas et le Nouveau Mexique où elle s’installe définitivement en 1929, “voyage sans retour”. Une autre rencontre importante, celle avec Alfred Stieglitz, célèbre photographe, éditeur de la revue Camera Work et galeriste à New York. C’est dans sa galerie qu’aura lieu la première exposition de Georgia en 1917. Les deux vont s’aimer passionnément jusqu’à leur rupture en 1929. Elle tire alors un trait sur ses années New York et Stieglitz à la fois. Fascinée par le désert, sa terre et le ciel aussi, O’Keeffe devient un “mythe américain”, une “influenceuse” avant l’heure imposant un style en utilisant habilement les médias.

Georgia O’Keeffe, une icône américaine, Editions Hazan, 2021

« “Il me paraît très important pour l’idée d’une vraie démocratie -pour mon pays- et pour le monde, en fin de compte- qu’hommes et femmes soient égaux sous le ciel” Georgia O’Keeffe

Voir
“Georgia O’Keeffe, une artiste au far west”

Avec l’aide de la biographe Roxana Robinson et de l’historienne de l’art Barbara Buhler Lynes, co-fondatrice du Georgia O’Keeffe Museum à Santa Fe, la réalisatrice Evelyn Schels, auteure de nombreux documentaires sur l’art (Enzo Cucchi, Man Ray, Robert Delaunay, Henri Matisse…), se penche sur la vie de Georgia O’Keeffe,.
Sa vie, sa création, sa relation amoureuse et professionnelle avec Alfred Stieglitz, sa découverte et son amour du Nouveau Mexique et de ses paysages sont abordés dans ce documentaire disponible sur le site d’Arte, qui inclut de nombreuses interviews et des extraits de ses lettres lus par Charlotte Rampling.

Ecouter

Les plus grandes femmes artistes

Dans cette épisode de la série « The Great Women Artists » produite par Katy Hessel, l’historienne de l’art Wanda Corn, est interviewée sur la vie et l’œuvre de Georgia O’Keeffe. Wanda Corn a connu l’artiste dans les années 80 et fut la commissaire de l’exposition “Georgia O’Keeffe Living Modern”, au Brooklyn Museum de New York en 2017 (en anglais).
Si vous ne pouvez pas vous déplacer au Centre Pompidou, il est toujours possible d’écouter le podcast de l’exposition (en français) ici. 

soutenez informelles Lire, voir, écouter: passer le WE avec Georgia O'Keeffe

Partager cette publication